[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Newsletter

Ailleurs sur le Web [RSS]

Lire plus...

Twitter

Reportage sur les communistes de Graz en Autriche

Autriche international

Lien publiée le 5 mai 2015

Tweeter Facebook

Ces articles de la rubrique « Ailleurs sur le web » sont publiés à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Aux-cotes-des-communistes-de-Graz-KPO-pour-le-1er-mai-1-2_a9304.html

Mathilde et moi même étions en Autriche pour le 1er mai, dans la région du Steiermark (Styrie). Nous avons décidé d'aller à la rencontre des communistes de Graz (capitale du Land) pour savoir pourquoi le Parti Communiste d'Autriche (Kommunistische Partei Österreichs, KPÖ) est si fort dans cette ville. Nous avons fait de belles rencontres, et sommes convaincu que les communistes de Graz construisent un modèle original de socialisme (première partie)

Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
L'Autriche n'est pas un pays favorable aux communistes, on peut clairement dire que le Parti Communiste d'Autriche (Kommunistische Partei Österreichs, KPÖ, prononcer "KaPéEu") n'est plus une force nationale, Il ne compte plus de député au Nationalrat depuis 1959. Sauf en Steiermark (Styrie), land autrichien de 1.210.971 habitants, où le KPÖ est présent au Landtag et est la seconde force politique dans la ville de Graz (269 997 habitants). 

Présents en Autriche, Mathilde et moi avons décidé d'aller à la rencontre des communistes de Graz et quelle meilleure occasion que de les rencontrer pour la manifestation du 1er mai. Les communistes de Graz donnaient rendez vous aux progressistes à 10h sur la Südtiroler Platz. Toutes les organisations à la gauche du SPÖ (Parti social démocrate d'Autriche - Sozialdemokratische Partei Österreichs) étaient rassemblées autour du KPÖ.
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
On retrouvait dans cette manifestation, le KPÖ du land et de la ville, les Jeunesses communistes (Kommunistische Jugend Österreichs, KJÖ), les étudiants communistes (Kommunistischer StudentInnenverband - KSV), la faction "Gewerkschaftliche Linksblock im ÖGB" (branche proche des communistes au sein de l'ÖGB, principale confédération syndicale d'Autriche forte d'1,2 millions de syndiqués, le GLB est représenté dans 3 chambres du Travail (AK) - Kammer für Arbeiter und Angestellte : Vienne, Salzbourg, Steiermark), des organisations communistes/Progressistes turques, Kurdes (HDP, PKK) et Alevi.
 
Notre camarade grecque
Notre camarade grecque
Très rapidement nous sommes abordés par des militants trotskistes qui vendaient leurs journaux (du Sozialistische LinksPartei , branche locale du Comité pour une Internationale ouvrière et Der Funke, branche locale de la Tendance marxiste internationale). Le rassemblement commence par l'intervention de Robert Krotzer, dirigeant des jeunesses communistes (KJÖ). Il animera l'intervention des différentes personnes. 

Notre premier contact avec un militant du KPÖ se fait par l'intermédiaire d'un drapeau. Rapidement nous discutons avec la camarade qui portait le drapeau, il s'agit d'une militante du KKE très sympathique et souriante. La camarade grecque nous explique que le KPÖ est un tout petit parti en Autriche, très faible électoralement et qu'il représente une force politique majeur à Graz (la camarade annoncera 300 adhérents dans la ville). Très vite la camarade, qui portera vaillamment les couleurs du KPÖ pendant la manifestation, nous mets en contact avec Elke Kahr, Conseillère municipale à Graz, connue sous le nom de la "Rebelle rouge" qui conduira le KPÖ à la seconde place lors des municipales à Graz de novembre 2012 (19,86% des voix).
 
Elke Kahr au centre de la banderole
Elke Kahr au centre de la banderole
Elke Kahr est très heureuse d'accueillir deux militants du PCF dans le cortège du 1er mai, rapidement des liens se tissent et nos rencontrent se multiplient. Elke nous explique que le KPÖ est une force non négligeable dans la région, il dispose d'élus au Landtag du Steirermark (2 élus dont Claudia Klimt Weithaler qui conduit la liste du KPÖ pour les élections régionales du 31 mai) et 10 élus dans le Conseil municipal de Graz (dont Elke qui était tête de liste).
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
Elke invite un autre communiste dans la discussion, et comme le monde est petit, ce camarade est un lecteur régulier de mon blog (m'avouant qu'il utilisait mes articles sur l'Ukraine et le Parti communiste japonais pour ses formations). Elke expliquera à Mathilde que ce camarade (dont j'ai oublié le nom) est un cadre très important du KPÖ de Graz, il est en charge de la cellule idéologique du parti. Se savoir lu et repris par ce camarade est un immense honneur. Il faut noter aussi que les deux camarades ont parlé de l'hebdo communiste du Nord-Pas de Calais, Liberté. Pour nos deux camarades de Graz, avoir des liens avec le PCF est important. 

La discussion est très riche, le camarade m'explique que si le KPÖ est si fort à Graz ce n'est pas une coïncidence. Le KPÖ dans la région connait une dynamique forte, il m'explique que les communistes ont remporté des élections municipales dans les alentours de Graz ( voir ici), que le Parti communiste se revendique d'un "marxisme non sectaire", et que les militants et les élus sont totalement impliqués dans la vie de la ville et de ses habitants.
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
Effectivement les militants du KPÖ de Graz sont totalement impliqués, mais ça va bien au delà, j'y revendrai plus tard. A 11h les communistes partent en manifestation, près de 3000 personnes vont se rassembler derrière Claudia Klimt Weithaler. Ce cortège important marchera sous les slogans "Hoch die internationale Solidarität" (Vive la solidarité internationale!), une référence aux brigades internationale et cri de guerre du Bataillon Thälmann . 

La manifestation passera devant le rassemblement du SPÖ sur la Hauptplatz. La camarade grecque nous explique que le SPÖ n'organisait pas, en général, de rassemblement pour le 1er Mai. Mais comme doivent se tenir des élections régionales le 31 Mai, les sociaux-démocrates avaient organisé un rassemblement (où ils offraient de la bière pour attirer les masses). Les manifestants n'ont eu aucun mal à étouffer le bruit du concert (organisé à Vienne par le SPÖ national) retransmis sur la place. 

Tout au long de la manifestation Elke Kahr nous saluera. Les militants exprimeront la joie d'un 1er Mai réussi. La journée continue après la manifestation et nous sommes invités à la fête du KPÖ à la Volkshaus (Maison du peuple).
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)
 
Aux côtés des communistes de Graz (KPÖ) pour le 1er mai (1/2)