[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Le peuple grec doit dire NON à sa propre destruction

    Grèce international

    Brève publiée le 2 juillet 2015

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://initiativegrecqueaparis.wordpress.com/2015/07/01/petition-le-peuple-grec-doit-dire-non-a-sa-propre-destruction/

    Le peuple grec doit dire NON à sa propre destruction

    ‪C’est la première fois après 5 ans cauchemardesques que le peuple grec est appelé  à dire le grand NON. Les remèdes prétentieux imposés par la troïka, c’est-à-dire le Fond Monétaire internationale, la Banque Centrale Européenne et l’Union Européenne ont échoué. L’économie grecque a été détruite. Recul du PIB de 25%. 26% de la population et 50% des jeunes au chômage. 2.500.000 de la population au dessous du seuil de pauvreté.  La dette publique, prétexte de la mise en place des mesures d’austérité meurtrières, s’élève aujourd’hui à 180% du PIB, alors qu’avant le « traitement » de la troïka elle représentait 120% du PIB.  ‬

    ‪Tout cela n'aurait pas était possible sans la « précieuse » aide accordée à la Grèce par la Commission européenne, la BCE et le FMI pour qu’elle paye une dette odieuse et impayable  en échange de la restriction des Droits sociaux et des libertés démocratiques. La Démocratie elle-même n’a pas échappée. De la restriction des compétences du Parlement grec, du vote des mesures d’austérité par des procédures douteuses et jusqu’aux consignes des dirigeants européens de ne pas voter à l’encontre des partis pro austérité, l’UE, le FMI et la BCE ont révélé leur vrai visage.  ‬

    ‪Aujourd’hui alors que le peuple grec peut faire un choix démocratique contre le chantage des créanciers, ladite troïka intervient encore une fois pour étrangler toute résistance. Le peuple grec est appelé aux urnes sous la menace persistante d’un étranglement financier mais aussi sous la pression des lock-outs et des menaces des patrons grecs.  ‬

    ‪On dit : ‬

    ‪NON au chantage des créanciers ‬

    ‪NON à la politique des memoranda ‬

    ‪NON au paiement d’une dette que le peuple grec a remboursé plusieurs fois   ‬

    ‪NON à la soumission du gouvernement grec à une politique qui vise à sauver les banques. ‬

    ‪Peuple grec, ce référendum est une grande opportunité de gagner ta dignité. A ce référendum, on vote NON !  ‬