[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Syrie : l’Etat islamique chassé de la ville d’Hassaké

    international Irak Syrie Turquie

    Brève publiée le 28 juillet 2015

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/07/28/syrie-l-etat-islamique-chasse-de-la-ville-d-hassake_4702254_3218.html

    Les Kurdes et le régime syrien, alliés de circonstances, sont venus à bout de l’Etat islamique (EI) dans une ville non loin de la frontière turque. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), l’organisation djihadiste a en effet été chassé, mardi 28 juillet, de la ville d’Hassaké, dans le nord-est du pays, après plus d’un mois de combats intenses contre l’armée syrienne et les forces kurdes.

    Le 25 juin, l’EI avait lancé une offensive surprise contre la ville dont le contrôle est partagé entre le régime et les Kurdes. En quelques jours, il s’était emparé d’une poignée de quartiers dans le sud, utilisant au total 21 voitures piégées et plusieurs kamikazes. L’EI avait attaqué la partie contrôlée par le régime, et les forces kurdes se sont jointes à celles du régime pour défendre de la ville.

    Limitrophe de l’Irak et de la Turquie, la province d’Hassaké présente un intérêt stratégique. Les forces du régime et les unités de protection du peuple kurde (YPG), branche syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit en Turquie), livraient une bataille féroce contre l’EI pour le contrôle de la ville. Les djihadistes contrôlent encore de larges secteurs de la province.

    287 soldats de l’EI tués, dont 26 « enfants-soldats »

    L’organisation extrémiste a perdu 287 combattants, dont 26 « enfants-soldats », dans cette bataille, que ce soit dans les combats contre l’armée et les Kurdes ou dans les frappes menées par la coalition antidjihadiste dirigée par Washington dans les environs de la ville, d’après l’OSDH.

    L’armée de Bachar Al-Assad a perdu, quant à elle, 120 soldats et membres des forces prorégime, et les unités de protection du peuple kurde (YPG), des « dizaines de combattants », selon l’ONG.

    La guerre en Syrie – au départ des manifestations pacifiques contre le régime réprimées dans le sang début 2011 –, est devenue un conflit complexe où s’affrontent armée, rebelles, djihadistes et Kurdes sur un territoire de plus en plus morcelé.