[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Grèce - Pourquoi le groupe anarchiste Rouvikonas a attaqué la mairie de Zografou

    Grèce

    Brève publiée le 21 juillet 2017

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://blogyy.net/2017/07/20/pourquoi-le-groupe-anarchiste-rouvikonas-rubicon-vient-dattaquer-la-mairie-de-zografou/

    Daniella avec deux de ses quatre enfants / Le logo du groupe Rouvikonas (le R s’écrit avec un P en grec) / La mairie de Zografou ce matin.

    Ce matin, encore une action coup de poing d’un groupe révolutionnaire dans Athènes (presque tous les jours en ce moment).

    POURQUOI LE GROUPE ANARCHISTE ROUVIKONAS (RUBICON) VIENT D’ATTAQUER LA MAIRIE DE ZOGRAFOU

    Le durcissement du capitalisme qui s’abat en Grèce est aussi un durcissement du hiérarchisme, sous toutes ses formes.

    Profitant du chômage de masse, des conditions de vie misérables et de la casse du droit du travail, les patrons privés et publics ne cessent d’inquiéter, de mal payer et d’épuiser les salariés et les travailleurs précaires.

    Un peu partout en Grèce, les conditions de travail deviennent insupportables, le stress quotidien, les cas de harcèlement moral et sexuel se multiplient et les salaires sont parfois payés après trois mois, six mois, voire un an à des personnes qui ont déjà énormément de mal à se loger, à se soigner et à nourrir leur famille. Voilà la réalité sociale du prolétariat en Grèce : un tsunami néolibéral et autoritaire, laboratoire de ce que devient progressivement l’Europe partout ailleurs.

    Il y a quelques jours, une employée de la chaine de supermarchés Karipidis s’est suicidée alors qu’elle n’était plus payée depuis 15 mois ! Mais il n’y a pas que l’augmentation du nombre de suicides, il y a aussi les multiples décès directement liés au stress, à la prise de risque ou à la fatigue.

    Récemment, à la mairie de Zografou, dans l’est d’Athènes, Daniella Prelorenzou est morte d’épuisement durant des tournées de ramassage des ordures à répétition, avec trop peu de pauses malgré les fortes chaleurs, sous la vindicte d’une direction tyrannique pour un salaire misérable. Elle avait pourtant prévenu qu’elle ne se sentait plus capable physiquement de retourner au travail dans la même journée. Elle avait hésité avant de céder. Elle est morte d’une crise cardiaque.

    En représailles contre cette violence sociale qui frappe les plus pauvres, nos camarades du groupe anarchiste Rouvikonas* viennent d’attaquer ce matin à coups de massue et de peinture la Mairie de Zografou, tout en jetant des tracts à la mémoire de Daniella.

    L’heure n’est plus seulement aux paroles, mais aux actes, à la riposte sans retenue, à la résistance sous toutes les formes.

    Yannis Youlountas

    https://athens.indymedia.org/post/1576271/

    * Le groupe Rouvikonas (Rubicon) est l’un des 30 collectifs de lutte régulièrement soutenus par nos convois solidaires successifs avec Anepos (soutien politique et financier pour les nombreuses amendes et frais de Justice).
    Si vous voulez participer :
    http://blogyy.net/2017/07/20/prochains-convois-solidaires-en-grece/
    Le PDF de l’appel :
    http://blogyy.net/wp-content/uploads/2017/07/Liste-des-besoins-pour-la-collecte-des-convois-solidaires-en-Grèce-daoût-et-novembre-2017-anepos.pdf

    Parmi les nombreuses actions passées de Rouvikonas :
    http://blogyy.net/2015/09/15/destruction-des-bureaux-et-des-dossiers-de-lorganisme-de-privatisation-du-bien-commun-taiped-a-athenes-par-le-groupe-anarchiste-rouvikona/
    ou encore : http://blogyy.net/2015/12/19/parmi-les-actions-de-resistance-qui-se-multiplient-en-grece/