[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Grèce. MediaMarkt lance son offensive patronale estivale

    Grèce

    Brève publiée le 24 août 2017

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://alencontre.org/europe/grece/grece-mediamarkt-lance-son-offensive-patronale-estivale.html

    Les travailleurs de l’enseigne grecque de la chaîne de vente de produits électroniques MediaMarkt [1] refusent le chantage estival de la direction. Dans un communiqué, Ils protestent: «En plein été, la compagnie convertit tous nos contrats de «8 heures-5 jours» en «6 jours». Elle nous donne même l’«option» d’accepter des horaires à la carte ou de devenir des contrats de «6 heures»! Les employeurs nous menacent de licenciement si nous n’acceptons pas. Ils nous veulent sans un jour de congé, avec des horaires flexibles selon les besoins de chaque magasin afin de «faire le boulot» avec moins de personnel, tout en annonçant de nouvelles mises à pied.

    Pour augmenter encore leurs profits. Ils veulent nous enlever les derniers droits qui nous restent. Un «salaire-argent de poche» pour le travail de tous les jours, y compris les dimanches. Les sacrifices qu’on nous demande de faire aujourd’hui sont des sacrifices sans fin! C’est pour cela que nous, employés de MediaMarkt et membres du Syndicat des employés du commerce d’Athènes, nous leur répondons:

    • Nous n’acceptons aucun changement dans nos contrats!
    • Ne jouez pas avec nos vies!
    • Reprenez votre proposition et la signature de celles et ceux qui ont accepté, le pistolet sur la tempe!

    Ce que nous vivons est la poursuite des menaces de l’ensemble de la période précédente, avec des licenciements et des changements de contrats individuels pour des collègues qui ont travaillé des années. Si nous ne mettons pas un holà, ces conditions de travail seront le statut partout!

    Comme l’a dit notre syndicat, il s’agit au-delà de rivalités entre les grands groupes du secteur ( MediaMarkt, Kotsovolos, Public, Plaiso…) de mettre en œuvre conjointement des mesures anti-salarié·e·s de leurs directions. Attaque avec férocité dans tous les droits. Nous enlever même le droit de nous reposer, le dimanche férié! Les licenciements, les changements de contrats et les transferts ne concernent pas seulement un magasin individuel, mais tous les employés du Groupe. Cela prouve qu’il ne s’agit pas de l’humeur d’un directeur, mais des objectifs volontaires de la direction générale, des employeurs et de ses cadres.

    Organisés dans notre syndicat, nous avons un pouvoir énorme! Nous invitons tous nos collègues, qu’ils aient ou non signé, qu’ils soient des «6 heures» ou des «8 heures», à organiser notre syndicat de branche. Créer une section par magasin.

    • Pas de changement de contrats de 8h15 pour tous!
    • Pas de menaces sur ceux et celles qui ont refusé de signer!
    • Aucune application et généralisation des horaires à la carte!

    Sur la pub de la chaîne on peut lire: «Des affaires, à en perdre ses fringues.» On peut même rajouter… et «son job». (Texte du syndicat, traduit du grec)

    _____

    [1] Le groupe MediaMarkt, selon sa présentation, «est une chaîne de magasins d’origine allemande, spécialisée dans l’électronique et l’électro-ménager grand public. MediaMarkt centre principalement son offre sur un large assortiment aux prix les plus bas. Media Markt dispose, comme Saturn, d’une organisation décentralisée. C’est un des éléments sur lequel repose son grand succès en Europe. Ce qui signifie en clair que chaque magasin porte une très grande responsabilité. Chaque point de vente est une entité autonome dont le directeur est copropriétaire [situation de franchisé, avec objectifs, conditions strictes, gestion du personnel]. Ensemble avec «son» équipe, il est responsable de l’assortiment proposé, de la politique de prix, du marketing et du personnel. Ce système permet à chaque magasin d’adapter sa gamme de produits, ses services et son marketing [et la gestion de son personnel] en fonction des désirs et besoins des consommateurs locaux. La «philosophie» est «think global act local» et «people in the center» [et salarié·e·s au centre de la rentabilisation et de la mise en concurrence].» Les slogans diffèrent selon les pays. Ainsi, la profondeur de la communication se révèle dans les formules: en Belgique: «Je ne suis pas fou!»; en Suisse: «Parce que je ne suis pas fou!»

    Le Groupe a été créé en 1979 par quatre hommes d’affaires: Leopold Stiefel, Walter Gunz, Erich Kellerhals, Helga Kellerhals. Les PdG actuel: Pieter August Haas and Wolfgang Kirsch

    Le siège social se trouve à Ingolstadt, dans le Land de Bavière. Il dispose de 1000 magasins franchisés dans 15 pays. Le chiffre d’affaires en 2016: 22 milliards d’euros. Le nombre «d’employés» total: 65’000. Les chaînes liées, avec des statuts différents: Metro AG et Saturn, qui a été lancé dès 1961 à Cologne; d’abord réservé au corps diplomatique, dès 1969 Saturn s’ouvre au grand public, sous le concept de self-service et avec importation massive de disques vinyle des Etats-Unis, puis de vidéos.

    Dès 1989, Media Mark Holding se lance dans l’implantation en dehors d’Allemagne, d’abord en France, puis en Autriche, puis en Suisse… avec le slogan, en général en Europe, dès 1995: «Ich bin doch nicht blöd» («je ne suis pas fou»). Vont suivre: la Hongrie et l Pologne. En 2008, MediaMarkt lance sont premier magasin en Grèce, au moment de l’illusion de la «croissance assurée»; puis en Turquie et en 2010 en Russie. Enfin, dès 2011, c’est le online, le e-commerce qui est mis en place en Allemagne et en Russie…

    Dans sa politique de marketing, la surface des magasins doit être fort grande pour donner l’impression que «tout peut y être trouvé au meilleur prix». (Réd. A l’Encontre)