[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Algérie - Barbacha: Le PST s’impose pour un troisième mandat

    Algérie

    Brève publiée le 28 novembre 2017

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.depechedekabylie.com/evenement/183117-une-commune-qui-veut-rester-a-gauche.html

    Pour la troisième fois consécutive, depuis les élections locales de 2007, le PST s’est imposé dans la commune de Barbacha, jeudi dernier, en raflant 1 483 voix, devant le FFS (1 312 voix) qui le suit de près mais n’arrive toujours pas à reprendre les rênes de l’APC. Mohand Sadek Akrour, tête de liste PST, en est ainsi à son deuxième mandat de P/APC, après celui de 2007/2012. Néanmoins, avec 6 sièges, autant que le FFS, le parti de l’extrême gauche aura du pain sur la planche pour restaurer la stabilité au sein de l’assemblée, après 5 ans de crises et de déchirements entre les différentes formations politiques, notamment le plus vieux parti d’opposition et le RCD qui vient de s’imposer comme la troisième force politique locale. Lors d’un meeting, vendredi dernier, sur la place du marché du chef-lieu, le tête de liste PST s’est néanmoins montré optimiste et rassurant quant à l’installation de la nouvelle assemblée. Il lança à l’adresse des nouveaux élus du FFS et du RCD que «loin de toute alliance partisane», il était «prêt à travailler main dans la main pour l’intérêt de la commune». L’on dit en effet que les pourparlers vont bon train au sein des sections locales du FFS ou du RCD. L’on ignore encore ce que «mijotent» les deux formations et les spéculations vont bon train quant aux positions des uns et des autres, «pour» ou «contre» une assemblée unifiée sous la présidence de M. Akrour. Loin des considérations politiques et partisanes, le commun des citoyens de la localité aspire lui à une stabilité et à un nouveau départ, pour rattraper le retard et développer la commune. Et c’est là le défi du P/APC, de son exécutif et de toute l’assemblée élue à l’issue du scrutin de jeudi dernier.