[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Après son IVe Congrès, où va le NPA ?

NPA NPA-congrès-2018

Brève publiée le 14 février 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://forummarxiste.forum-actif.net/t4098-apres-son-iv-congres-ou-va-le-npa

Un Congrès pour rien, une crise de direction qui s'approfondit, voilà ce que nous dit la tendance CLAIRE, suite à la tenue du quatrième congrès du NPA début février.

Face à une direction sortante mise en minorité, direction proclamant provocatrice: "... Nous avons gagné le droit précieux de recommencer ..." parce que comme "majorité relative" (sic) et malgré le fait que nous ne pouvons nous appuyer sur une "majorité large", ( une majorité tout simplement notera l'observateur objectif ), nous allons continuer comme avant, et à notre guise, de faire semblant , "... cela ne nous empêchera pas de construire le parti !..." . 

Nous allons continuer à coller à une politique, celle des réformistes du PS et du PCF, n'empêchant pas la bourgeoisie d'avancer dans la destruction du prolétariat, construire un type de parti comme un simple forum de discussion et de divertissement, pour des militants en manque de sensations fortes, certainement pas un parti se fixant comme objectif de peser dans la lutte des classes. 

Une opposition atomisée, composée d'une aile gauche ayant sans doute mal lu la déclaration de principe du jeune Front Social, et un vaste centre, renvoyant dos à dos une droite opportuniste et une gauche aventurière et autiste, voilà la réalité du bilan à ce jour de ce parti.

"Le congrès a d'abord été un moment de bilan" nous affirme froidement et calmement la pf W, reconnaissant en ce sens qu'elle ne vit pas le recul historique du prolétariat actuel, et l'urgence de le stopper, comme une urgence. La pf X lui répondant: " (Un) Congrés en demi teinte sans doute, mais en positif malgré tout", soulignant ainsi comme positif que malgré l'impasse, le simple fait de rester dans une même salle est déjà hautement positif. La pf Y elle, essayant de se consoler qu'avec une direction sortante mise en minorité, " Le parti (sera) paralysé", pronostique profondément erronée puisque, la pf U affirme se "heurtant à un front du refus des autres pf" cela ne va pas l'empêcher de continuer à construire le parti à sa main et en dernière analyse au service du capital.

Mais c'est la pf V qui finalement va à l'essentiel, en affirmant que "En dépit du vote majoritaire des militants, le Congrès tourne le dos au Front Social ! ".

En guise de "stratégie communiste révolutionnaire assumée et commune" (pf Z) , et parce que le congrès a rejeté " à deux voix la motion Front Social" (pf T), le NPA repart sur une ligne collaboration de classe, et laisse de coté la ligne lutte des classes. La crise va donc s'approfondir car le paysage politique français n'a nul besoin d'un nouveau parti "anticapitaliste" en parole, défenseur honnête et loyal du capitalisme français en crise dans les faits.

La plate forme T nous dit que "la gauche du parti a montré un spectacle lamentable" (sic), mais en quoi a-t-elle était lamentable ? En quoi cette gauche n'a-t-elle pas su rallier le centre et prendre la direction du parti ?

On parle beaucoup du Front Social à la gauche du NPA. Mais de quel Front Social parle-t-on exactement ?

Celui qui dans son manifeste écrit:

"Le Front Social est un outil de combat et de rassemblement, non un substitut aux confédérations et aux partis. Sa capacité d’initiative est l’essence même de son utilité sociale. Il veut rassembler, s’unir pour ne plus subir."

et 

"Son début d’extension nationale et l’écho qu’il rencontre montrent que les confédérations syndicales doivent tout faire pour combattre les réformes destructrices des acquis sociaux programmées par le gouvernement Macron, et non pas chercher « le dialogue social » qui vise à faire passer ces réformes en douceur." .

Ou ce Front Social, se substituant aux confédérations et aux partis, semblant se satisfaire à l'automne, d'avoir amené une poignée de militants aux portes de l'Elysée, ne se souciant sûr le coup pas trop de savoir comment nous pourrions contrer ce dialogue social  qui vise à faire passer les réformes libérales en douceur.

L'aile gauche du NPA au Congrès n'a pas su choisir quel Front Social elle voulait soutenir à l'avenir.

Le centre, fort justement est resté l'arme au pied, dans une expectative songeuse: mais où nous mêmes nos fringants et intrépides aventuriers ?

Le temps de la réflexion est une économie de temps !

avatar
Eninel

Messages : 519
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur