[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Grèce: les retraites à nouveau dans la rue

Grèce

Brève publiée le 22 mai 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.facebook.com/constant.kaimakis?fref=nf

GRÈCE, LES RETRAITÉS À NOUVEAU DANS LA RUE !

La mobilisation des retraités contre les nouvelles coupes de leurs pensions ne faiblit pas. Lundi 14 mai, ils étaient par centaines dans les rues d’Athènes pour protester contre la loi Katrougalos, craignant de perdre de deux à trois mois de pensions en un an. En effet, la veille, le vice-ministre de la Sécurité sociale, Tasos Petropoulos, a confirmé que d'autres réductions des retraites entreraient en vigueur le 1er janvier 2019. Le ministre a indiqué que les coupes toucheraient également les retraites inférieures à 1 000 euros par mois. Selon le vice-ministre, les pensions seront réduites jusqu'à 18% dans certains cas. Cependant, les réductions s'appliquent également aux prestations supplémentaires et ne s'appliqueront qu'à 25-30% des retraités. Petropoulos a également exprimé sa conviction que très peu de personnes sur les pensions faibles seront touchées par la nouvelle coupe. "900.000 retraites vont subir des coupes allant jusqu'à 18%", a déclaré le ministre, ajoutant que la réduction maximale de 18% se réfère à 25-30% sur un total de 2.9 millions de retraites. "Certaines retraites seront réduites de 200 euros", a-t-il expliqué. Le vice-ministre a déclaré que le gouvernement sera en mesure de connaître les chiffres exacts en octobre et qu'il cherchera par la suite à apporter des améliorations. "Nous avons sept mois devant nous [pour regarder] les pensions", a déclaré Petropoulos. Certains retraités ont vu leur revenu annuel réduit de plus de 50% dans les huit années de programmes de renflouement.

Bien que certains Grecs, principalement des fonctionnaires et anciens employés, percevaient des retraites disproportionnées, de faibles retraités ont vu disparaître l'allocation de pauvreté (EKAS), tandis que la loi Katrougalos supprime les pensions aux veuves de moins de 55 ans. la pension du conjoint à 50%.
Par exemple: la pension complète d'un marin dans le secteur privé était de 1 900 euros. Au cours des premières années de crise, les réductions l'ont ramené à 1 300 euros. Maintenant, la veuve reçoit 650 euros. (Source Keep on Talking Greece)

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air