[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Toulouse Acte 6 : la mobilisation continue - Affrontements

Gilets-jaunes

Brève publiée le 22 décembre 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/22/2929685-acte-vi-gilets-jaunes-centre-ville-toulouse-sous-haute-tension.html

Suite aux appels lancés sur les réseaux sociaux, des manifestations de Gilets jaunes se déroulent ce samedi après-midi dans la Ville rose dans le cadre de l'Acte VI de ce mouvement social.

Un rassemblement s'est tenu à 14 heures au niveau du métro Esquirol. Environ 2 000 manifestants se déplacent au coeur de la Ville rose. La circulation est bloquée depuis les Carmes et la rue de Metz, au niveau du musée des Augustins. Un important dispositif policier bloque la rue d'Alsace-Lorraine.

Les premiers jets de lacrymogène ont été enregistrés à 15 h 37. Les premiers heurts se sont déroulés sur le boulevard Lazare Carnot. Des feux d'artifice ont été lancés en nombre dans le cortège et les forces de l'ordre continuent de tirer des bombes lacrymogènes. Une poubelle a été incendiée.

L'entrée du centre commercial Saint-Georges est sous les lacrymogènes. Les forces de l'ordre ont dispersé le cortège. Un hélicoptère survole la manifestation. Rue d'Austerlitz, au niveau de l'hôtel Ours Blanc, une arrestation musclée s'est déroulée. Un feu est en cours rue de Remuzat, les boutiques Fnac et Primark ont baissé le rideau, en plein rush des achats de Noël. Des clients sont restés à l'intérieur de ces établissements.

Au niveau du square Charles-de-Gaulle, l'air est irréspirable tant les bombes lacrymogènes ont été tirées.

Après être allés au Capitole, suivis par ces CRS, les manifestants se sont dirigés sur le boulevard de Strasbourg qui a été fermé à la circulation. Les déplacements dans le centre-ville sont rendus compliqués. Les grosses artères sont fermées aux automobilistes.

Le marché de Noël de la place du Capitole a été fermé aux visiteurs. La station François Verdier et Jeanne d'Arc fermé, annonces entendues dans le métro.

" Vous êtes fatigués, on n'est pas fatigués", chantent les manifestants devant les CRS, avant d'entonner la Marseillaise. 

Une trentaine de Gilets jaunes se sont rassemblés vers 14 heures à la station de métro Ramonville, terminus de la ligne B. Compte tenu de la faible mobilisation certains ont décidé de rejoindre la manifestation du centre ville. D'autres ont fait le choix de rester. C'est le cas de Marc : "ça fait trois samedi de manif où je prends des gaz. Ça m'a donné des brûlures aux poumons, j'ai même été chez le médecin. Le centre ville, c'est le piège. Ça devient pénible. Multiplier les actions c'est bien aussi. Cela montre qu'on peut être partout et faire bouger du monde."

Après concertation ils ont décidé de circuler tranquillement autour du rond point en empruntant les passages piétons et en respectant les feux de circulation. Une vingtaine de gendarmes est deployee sur place. L'action symbolique se passe dans le calme.

Voir toutes les vidéos