[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Indignations au sujet d’un panneau de la SNCF demandant aux usagers de signaler la mendicité

Brève publiée le 14 mars 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.liberation.fr/checknews/2019/03/13/indignations-au-sujet-d-un-panneau-de-la-sncf-demandant-aux-usagers-de-signaler-la-mendicite_1714797

Plusieurs internautes se sont indignés d'un panneau, gare de l'Est, à Paris, mentionnant le devoir des usagers de signaler les cas de mendicité.

Question posée par emilie le 13/03/2019

Votre question a été raccourcie, la voici en intégralité : «Quelqu’un que j’ai dans mes amis Facebook a partagé cette photo. J’aimerais bien savoir si ce panneau interdisant la mendicité dans les transports en commun à Paris, et dont l’infraction serait passible d’une amende allant jusqu’à 1500 euros est un fake ou non? Merci d’avance pour votre aide.»

Vous avez ajouté un lien vers ce post Facebook où l’on voit une image d’un panneau rappelant que la mendicité est interdite, passible de 1500 euros d’amende, et encourageant les usagers constatant des faits de mendicité à les signaler à la sûreté.

L'auteur de la photo affirme à CheckNews qu'elle a été prise le 6 mars après-midi, et qu'«elle etait apposée sur la devanture du magasin Factory and Co.»

Le panneau a choqué de nombreux internautes, dénonçant cet «appel à la délation», et s’étonnant aussi du montant (1500 euros) mentionné. De fait, celui-ci apparaît supérieur à ce que prévoient, au maximum, les textes en vigueur.

Le décret du 3 mai 2016, relatif à la sûreté et aux règles de conduite dans les transports ferroviaires ou guidés et certains autres transports publics, précise bien que «la mendicité est interdite sur le domaine public ferroviaire et à bord des trains». L’article 20 précise que le fait de pratiquer la mendicité sur le domaine public ferroviaire et à bord des trains est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe. Soit un montant maximal de 750 euros.

L’année dernière, à Lille, un SDF avait été condamné à 200 euros d’amende pour mendicité dans le métro.

Contactée par CheckNews, la direction de la SNCF confirme que l’affiche a bien été mise en place Gare de l’Est, à Paris «en fin de semaine dernière», mais assure qu’elle a été retirée depuis «dès que la direction en a eu connaissance»«C’est tout à fait contraire à nos valeurs. Il s’agit d’une initiative locale et isolée qui n’émane pas de la direction de la gare de l’Est. L’affiche reprend bien les codes visuels de la SNCF, mais nous ne savons pas encore qui en est à l’origine», affirme la même source, qui insiste sur «l’engagement de l’entreprise» sur le sujet de l’errance en gare : «nous avons 80 conventions signées avec des associations».

Comme un twittos l’a fait remarquer après publication de cet article, si la SNCF n’assume donc pas cet appel à signaler les cas de mendicité, jugé «contraire à ses valeurs», l’application «Alerte 3317», lancée par l’entreprise et présentée comme un outil pour signaler les situations dangereuses, permet toutefois aux usagers de signaler, outre la mendicité agressive (dans la rubrique «sécurité»), la simple «mendicité passive» (dans la rubrique «incivilités»).