[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    À Nantes, une marche en hommage à Steve, disparu depuis une semaine suite à une intervention policière

    Violences-Policières

    Brève publiée le 29 juin 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/nantes/nantes-marche-hommage-steve-maia-canico-disparu-fete-musique-1692666.html

    Plusieurs centaines de personnes ont pris le départ de la marche organisée à Nantes en hommage à Steve Maia Caniço, disparu le soir de la fête de la musique après une charge de la police en bord de Loire. / © France Télévisions - Elodie Soulard

    À Nantes, une marche en hommage à Steve Maia Caniço a rassemblé près d'un millier de personnes. Le jeune homme a disparu pendant la fête de la musique, après une intervention policière pour mettre fin à une soirée techno organisée en bord de Loire.

    Sur la banderole en tête du cortège, cette question, lancinante : "Où est Steve?"  Devant la préfecture de Nantes, entre 700 et 900 personnes ont pris le départ de la marche organisée par les proches de Steve Maia Caniço, disparu une semaine auparavant, juste après l'intervention policière pendant une fête techno organisée sur le quai Wilson. 

    14 personnes avaient été repêchées dans la Loire après que les policiers aient utilisé des grenades lacrymogènes et des LBD pour mettre un terme à la soirée.

    Depuis, les proches du jeune homme, qui ne savait pas nager, n'ont plus de nouvelles. Son téléphone a cessé d'émettre, et les recherches organisées le long du fleuve n'ont rien donné, alors qu'une information judiciaire a été ouverte pour déterminer les circonstances de l'intervention des policiers nantais.

    Une responsabilité pointée par la plupart des slogans affichés sur les pancartes en carton : "Les jeunes participants de la fête de la musique ne doivent pas être traités comme des casseurs, colère des parents", "Messieurs des forces de l'ordre, avez un sens de la réponse proportionnée qui pose question".... 

    Partie de la préfecture de Nantes, la marche s'est étoffée en cours de route, pour s'achever à près d'un millier de participants, dans le calme et la dignité sur les bords de Loire, quai Wilson, à l'endroit où le jeune homme de 24 ans a disparu dans la nuit du vendredi 21 juin au samedi 22 juin.