[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Grèce - Six mois de prison pour deux membres de Rouvikonas

    Grèce

    Brève publiée le 3 août 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://blogyy.net/2019/08/03/six-mois-de-prison-pour-deux-membres-de-rouvikonas/

    Nouveau coup de massue de la justice bourgeoise :

    SIX MOIS DE PRISON POUR DEUX MEMBRES DE ROUVIKONAS !

    Suite à l’action de Rouvikonas au siège du MEDEF grec (SEB), ce 21 juillet 2019, la sentence vient de tomber : 180 jours de privation totale de liberté pour chacun des deux membres arrêtés, suite à une utilisation très discutable de vidéos fournies par la police secrète.

    Pas d’appel à la solidarité pour l’instant : nos camarades font appel. L’affaire est à suivre.

    Cependant, on notera qu’au moment où le nouveau gouvernement grec supprime la brigade anti-fraude du fisc, un peu de peinture rouge projetée sur la façade de l’association des patrons coûte l’enfermement de deux ouvriers.

    Une justice à deux vitesses, une justice bourgeoise, une justice de classe.

    L’action du 21 juillet(1) avait pour but de dénoncer la demande d’une « nouvelle baisse du salaire minimum» par le MEDEF grec, dans un contexte de tragédie sociale provoquée par dix années successives de baisses vertigineuses.

    Une autre action plus récemment, cette fois au siège du groupe de téléphonie COSMOTE e-value, provoque la convocation de plusieurs membres du groupe au Tribunal dans les prochains jours. Multipliant les grosses erreurs sur la présence des uns ou des autres durant l’action, l’État montre qu’il ne s’en soucie guère et qu’il se prépare à frapper tous les membres de Rouvikonas systématiquement, pour n’importe quelle action de n’importe quel membre, comme va bientôt le permettre la modification de la loi.

    La direction de COSMOTE e-value avait essayé d’empêcher la sortie de ses employés durant le séisme du 19 juillet à Athènes, malgré l’effondrement des faux plafonds, au prétexte de surveiller le matériel et d’attendre les ordres. Un droit de vie ou de mort sur les ouvriers qui avait suscité la riposte du groupe anarchiste dans ses locaux quelques jours après.

    Qu’importe les peines dans les tribunaux, elles ne seront jamais aussi grandes que celles qui ravagent nos vies volées par ceux qui prétendent nous gouverner et nous diriger.

    Que crève le vieux monde, avant qu’il ne nous emporte tou.tes avec lui !

    Yannis Youlountas

    (1) http://blogyy.net/2019/07/21/rouvikonas-attaque-le-medef-grec-et-interpelle-les-touristes/

    Vidéo présentant Rouvikonas en 10 minutes :