[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Syrie : violents affrontements à Alep entre Kurdes et ASL

    Syrie

    Brève publiée le 10 septembre 2013

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.actukurde.fr/actualites/556/violents-affrontements-a-alep-entre-kurdes-et-l-asl.html

    De violents affrontements ont eu lieu à Alep entre les combattants kurdes et plusieurs brigades de l’armée syrienne libre (ASL).

    Entre les 6 et 9 septembre, au moins 45 membres des brigades qui font partie du conseil militaire de l'ASL pour la province d'Alep ont été tués lors de ces affrontements, tandis que 12 autres ont été capturés par des combattants kurdes, a-t-on appris de sources proches de l’YPG, armée kurde constituée de femmes et d’hommes.  Les affrontements ont éclaté quand ces « rebelles » ont attaqué les quartiers kurdes.

    QUATRE CIVILS TUES PAR L’ASL

    Les tirs d’obus par les brigades de l’ASL sur les quartiers kurdes ont fait quatre morts civils et douze blessés dont 3 enfants, rapportent des sources locales.  

    Les combattants kurdes de l’YPG et le front al-Akrad, qui fait partie du conseil militaire du « véritable » ASL, ont fait front commun contre les attaques visant les quartiers à majorité kurde de Sheikh Maqsoud, Achrafieh, Sakin Shababi et Sifaq. 

    Les groupes armés qui ont attaqué ces quartiers sont  « Ansar al-Islam », «Suhadaï Suria », Gouraba Al-Cham, « Hayani », « Rabii al-Arabi », « Salahaddin » et d’une brigade affiliée au parti kurde « Azadi » contre lequel le conseil suprême kurde a lancé le 4 septembre une enquête pour ses liens avec Al-Qaïda et sa participation aux attaques visant les civils.

    LES KURDES ONT L’AVANTAGE SUR LE TERRAIN

    Il s’agit de l’un des plus graves combats qui opposent les kurdes à l’ASL, soutenue notamment par la Turquie, la France et les Monarchies du Golfe, même si de nombreuses brigades de l’ASL combattent depuis plusieurs mois les kurdes aux cotés des « jihadistes » d’Al-Qaida. L’opposition syrienne n’a jamais pas reconnu ouvertement les droits légitimes du peuple kurdes, tout comme le régime de Bachar al-Assad. « Ils n’arrivent pas à accepter que les Kurdes sont aujourd’hui une force incontournable et un acteur clé pour l’avenir du Moyen-Orient » souligne un responsable kurde.

    Les combattants kurdes ont l'avantage sur le terrain. Malgré le soutien ouvert de la Turquie et d’autres pays étrangers, les groupes armés d’Al-Qaida et ceux liés à l’ASL ont subi de lourdes défaites successives ces derniers mois face aux combattants kurdes.

    Par ailleurs, plusieurs brigades de l’ASL qui sont contre l’Al-Qaida mais qui ont peur de manifester leur mécontentement attendent eux aussi que les Kurdes en finissent avec les « jihadistes », observe un journaliste sur place.

    TALL ABYAD : Trois membres des groupes armés affiliés à Al-Qaïda ont été tués le 9 septembre dans le village de Malouh al-Qamar, à 2 km de Tall Abyad, ville frontalière avec la Turquie, lors d’une opération menée par des combattants kurdes.

    LA LIBERATION D’UNE VILLE EST PROCHE

    TALL KOCHER : Une poste militaire a été prisée le 9 septembre par de combattants kurdes, après de violents affrontements avec des groupes armés d’Al-Qaïda. Elle est située à 2 km de Til Kocher, ville mixte sur la frontière avec l’Irak où des combattants kurdes mènent des « opérations révolutionnaires », baptisés  « Shehid Çekjin », depuis une semaine.

    Entre les 4 et 9 septembre, au moins cinq villages ont été libérés, une dizaines de positions importantes ont été prises et plusieurs véhicules militaires, ainsi que de nombreuses armes dont des canons antiaériens ont été saisies.

    Le commandement général de l’YPG a déclaré dans un communiqué que la liberation de la ville de Tall Kocher est proche.

    Après avoir décrété début août la mobilisation générale contre les groupes armés affiliés à Al-Qaïda, soutenu par certaines brigades de l’Armée syrienne libre (ASL), les combattants kurdes ont lancé fin août des « opérations révolutionnaires », pour chasser les groupes armés affiliés Al-Qaïda et leurs alliés dans l’ASL hors du territoire kurde.