[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Déclaration du KKE (PC grec) sur la crise et la dette

    dette Grèce

    Brève publiée le 10 octobre 2011

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    1. L'intensification sans précédent de l'offensive contre leurs revenus et leurs droits que les peuples sont en train de vivre n'est pas due à l'inflation réelle de la dette publique. La ligne politique du « mémorandum permanent » est mise en place dans tous les Etats-membres de l'UE. Cela mène à la paupérisation à la fois relative et absolue et garantit une main d’œuvre moins chère, accélérant l'accumulation et la concentration du capital.

    L'objectif plus profond de l'intensification de l'offensive anti-populaire est le renforcement de la compétitivité des groupes monopolistes Européens sur le marché capitaliste international, où la compétition inter-impérialiste est patente. Tous les états-membres de l'UE fécondent le Programme national de réforme et le Pacte de stabilité avec de nouveaux et rudes engagements anti-populaires, qui spécifient clairement les orientations du Pacte pour l'Euro.

    En France, en Grande-Bretagne, en Autriche, l'âge de départ à la retraite et les cotisations de sécurité sociale des travailleurs sont revus à la hausse. En Italie, Espagne, Irlande, les impôts indirects les plus injustes ont augmenté de façon importante. En Autriche, Pologne, Roumanie, République Tchèque, Irlande, les salaires des travailleurs ont subi des coupes considérables qui ont également touché les effectifs des employés du secteur public.

    LA SUITE ICI