[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Pays périphériques de la zone euro: pas de sortie de crise par le haut

économie international

Brève publiée le 28 mai 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

(Note Natixis de Patrick Artus) Les pays périphériques de la zone euro (Espagne, Italie, Portugal, Grèce, Irlande) sont soumis à une contrainte d’équilibre extérieur due à l’excès de leur endettement extérieur contrepartie de l’accumulation de capital peu productif avant la crise. 
 
La correction du déficit extérieur s’est faite, pour ces pays, beaucoup plus par le recul de la demande intérieure et des importations que par la progression des exportations. 
 
La baisse de la demande intérieure implique celle de l’investissement public, de l’investissement des entreprises, donc de la capacité de production, et ceci empêche que ces pays sortent « par le haut » de la crise. Il aurait fallu qu’ils puissent construire de nouvelles capacités dans les secteurs forts de leur économie, qu’ils puissent investir pour devenir plus compétitifs, et c’est impossible en raison de la contrainte extérieure. 
 
Il faut donc craindre que durablement ces pays périphériques de la zone euro doivent conserver une demande intérieure déprimée, dans l’impossibilité d’investir suffisamment, pour assurer leur équilibre extérieur. 

Lire la note: http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=77024