[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Croissance nulle dans la zone euro, baisse du PIB en Allemagne

économie international

Brève publiée le 14 août 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

La note d'Eurostat: http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-14082014-AP/FR/2-14082014-AP-FR.PDF

(Les Echos) La croissance allemande a déçu au deuxième trimestre. Elle a reculé de 0,2 % après une hausse de 0,7 % au cours des trois premiers mois de l ’année. Le commerce extérieur a moins soutenu l’activité que d’habitude.

Le PIB allemand a reculé de 0,2 % au deuxième trimestre selon une première estimation publiée par Destatis , l’office fédéral des statistiques. Même si un repli était largement attendu par les économistes (les analystes interrogés par l’agence Dow Jones Newswires attendaient un recul du PIB de 0,1% seulement), il s’avère plus prononcé que prévu. Il s’agit assurément d’une mauvaise nouvelle pour l’Allemagne largement montrée en exemple dans la plupart des pays européens, à commencer par la France ou l’activité est en panne depuis le début de l’année .

« L’économie allemande est en perte de vitesse », résument les économistes de Destatis, tout en rappelant cependant que le niveau élevé de l’activité au premier trimestre (révisé à 0,7 % contre une estimation initiale de 0,8 %) tenait pour l’essentiel à une météo particulièrement clémente.

La baisse de l’activité au cours du deuxième trimestre tient en grande partie aux mauvaises performances du commerce extérieur. Alors même qu’il est encore trop tôt pour y voir un éventuel impact de l’embargo décrété à l’encontre de la Russie, la progression des exportations a été « inférieure » à celle des importations, explique Destatis.

Les investissements ont également pesé sur l’activité allemande