[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Un CPN qui lance la campagne Poutou, mais sur une base confuse et sans que la PfA soit capable de porter une alternative

La majorité (PfC + B) avait décidé de soumettre le texte dit « d’Olivier », d’abord destiné seulement à définir des axes pour lancer la campagne Poutou. Nous portions pour notre part un projet de résolution politique, envoyé à l’avance aux autres courants de la PfA, hélas sans réponse (sauf les remarques stimulantes de Jean-Philippe), puis au CPN. A&R avait envoyé une contribution. Le CCR avait décidé qu’il ne ferait qu’amender le texte d’Olivier. Les camarades de DR ont annoncé ne voter aucun texte, comme au CPN précédent. Et la FLO était quasi absente...

Face à cette PfA dispersée, et en cohérence avec notre démarche générale à l’égard du parti, nous avons voulu d’une part contribuer au débat sur la campagne Poutou (d’autant que le texte d’Olivier n’était pas une résolution politique... avant que le secrétariat national ne lui donne ce nom, après le vote, dans son envoi aux comités !) ; et, d’autre part, poursuivre le combat pour que les courants de la PfA défendent de nouveau une résolution qui définisse une politique générale alternative à celle de la majorité.

Or il n’a même pas été possible d’en discuter ! Une réunion PfA était pourtant prévue... Mais les camarades de DR n’en voulaient pas plus que la fois précédente ; et surtout A&R et CCR sont désormais très fâchés, arguant de « grands désaccords » sur l’analyse de la situation et les priorités d’intervention... En réalité, au lieu de poursuivre le combat de la PfA malgré les désaccords, chacun les exagère pour justifier la priorité à son auto-construction. Et c’est ainsi que nous nous sommes retrouvé-e-s tout seul-e-s à la réunion prévue !

Nous regrettons que le CCR ait d’emblée exclu une résolution commune. De leur côté, alors qu’ils/elles avaient dit avant et pendant le CPN qu’il était envisageable d’amender le texte d’Olivier, les camarades d’A&R n’ont rien dit en commission ; puis ils/elles ont refusé notre proposition d’une résolution commune à partir de nos textes respectifs ; enfin, en renonçant à la fois à soumettre une résolution et à participer au vote sur les amendements du texte d’Olivier, ils/elles ont rejoint la politique abstentionniste de DR... que nous avions pourtant critiquée ensemble auparavant !

En commission, nous avons contribué avec le CCR à améliorer le texte d’Olivier. Mais les amendements sur les questions centrales de la propriété et de l’État faisaient désaccord. En plénière, nous avons proposé ceux portant sur la propriété : la version majoritaire reste confuse, refusant de se centrer sur l’expropriation des capitalistes et l’appropriation collective des moyens de production, alors que ce serait décisif pour une campagne anti-capitaliste saisissable largement, alternative à celle de Mélenchon et faisant le pont avec le projet communiste. Le CCR a voté nos amendements, mais leur rejet ne l’a pas empêché de voter cette partie du texte, de façon à notre avis opportuniste vis-à-vis de la majorité.

Concernant le pouvoir politique, le texte majoritaire est axé sur une bien vague « représentation » des travailleurs par « eux-mêmes » ; nous avons donc soutenu la formulation alternative du CCR – même si nous en aurions préféré une réellement transitoire, qui ne juxtapose pas, mais articule vraiment le combat pour les revendications et l’objectif de la conquête du pouvoir par les travailleur-/se-s. Le rejet de cet amendement élémentaire nous a conduit-e-s, comme le CCR, à voter contre le texte final.

Après ce CPN désastreux pour la pfA, il est urgent de repartir de l’avant, d’élaborer un programme alternatif à celui de la majorité et de peser ensemble sur la campagne Poutou. Ce CPN a au moins eu le mérite de lancer celle-ci, comme en témoigne aussi la motion signatures. Mais le combat pour le succès de la campagne est indissociable du combat pour son contenu – pour une campagne Poutou la meilleure possible !

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

NPA

Congrès NPA 2018 : textes soumis à la discussion des comités par la Tendance Claire

Pour cette première phase de préparation du congrès, nous soumettons à la discussion des comités une série de textes : un texte synthétique « Quelques propositions pour relancer le NPA » (présenté dès l’Université d’été) et six textes « thématiques » :

À ce stade des discussions, nous faisons le choix de présenter nos idées et propositions sous cette forme afin de permettre la discussion la plus large : nous appelons les camarades qui le souhaitent à s’associer à l’élaboration en cours sur le parti que nous voulons et sur les différents thèmes sur lesquels nous souhaitons avancer.

Cette démarche permet de ne pas préjuger à ce stade de la forme sous laquelle nous défendrons ces idées au congrès. Cela pourra être une plateforme autonome, des fenêtres propres dans une plateforme commune avec d’autres courants et/ou des motions transversales soumises au vote des AG électives. Tout dépendra de nos discussions avec les camarades qui voudront s’associer à tels ou tels de ces textes et/ou avec d’autres courants partisans d’un NPA révolutionnaire. Nous prendrons une décision définitive lors du CPN de novembre qui enregistrera les plateformes et motions soumises au vote des AG électives en vue du congrès.

Pour participer à cette élaboration, contactez-nous : contact@tendanceclaire.org

Tweeter Facebook

Loi Travail XXL

Après les manifestations du 12 septembre, quelle stratégie pour gagner ?

Les manifestations du 12 septembre ont rassemblé en France 223.000 manifestant-e-s selon la police, et 400.000 selon la CGT. C'est équivalent à la première manifestation contre la loi travail le 9 mars 2016 (cf. en annexe un récapitulatif des manifestations de 2010 contre la réforme des retraites et de 2016 contre la loi travail). On peut voir le verre à moitié plein et le verre à moitié vide... Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook