[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Toulouse : 350 personnes pour le droit à l’avortement libre et gratuit pour toutes et partout jusqu’à 24 semaines !

40% des femmes vivent dans des états où l'avortement est interdit, 21 millions d'avortement clandestins par an entraînent la mort d'une femme toutes les 9 minutes et l'incapacité temporaire ou permanente d'entre 5 et 8 millions de femmes par an. Ces réalités justifient une lutte féministe et internationaliste pour le droit à l'avortement libre et gratuit pour toutes et partout. Internationaliste et anti-impérialiste car même là où l'avortement est légal il y a une nécessité à ce que des fonds soient alloués à la création de centre ivg, de cliniques (...). Et là où l'impérialisme et notamment l'impérialisme français pille les richesses il est forcément plus difficile de mobiliser ces fonds.

En Europe, l'avortement est interdits dans 5 états (Chypre, Irlande, Pologne, Andorre et Malte), et récemment suite à des attaques importantes, de grandes mobilisations réunissant des dizaines voire des centaines de milliers de femmes, ont eu lieu en Pologne et en Espagne.

Par ailleurs, en France le renforcement des courants réactionnaires entourant par exemple la manif pour tous et présents au gouvernement met en danger le droit à l'avortement. Par ailleurs les coupes budgétaires et les politiques de privatisations amènent la fermeture de centres de planification familiale, de lits d'hôpitaux et la baisse du personnel soignant.e formé.e aux IVGs. Elles entraînent aussi l'arrêt de campagnes d'informations et de prévention sur la contraception, comme par exemple la remise en cause en Île de France et en Auvergne Rhônes Alpes du «pass'contraception» qui permettait l'accès gratuit et anonyme aux moyens de contraception pour les adolescentes. De plus en France le délai d'avortement est seulement de 12 semaines maximum contre 24 semaines par exemple au Pays Bas ; cela oblige de nombreuses femmes à avorter à l'étranger et empêche les plus précaires d'entre elles d'y avoir accès1.

C'est dans ce cadre et 5 jours avant le 28 Septembre, journée internationale pour le droit à l'avortement, et jour de manifestation européenne à Bruxelles, qu'était organisée une manifestation pour le droit à l'IVG à Toulouse2. Appelée par de nombreuses associations féministes (CLEF, Planning Familiale, Marche Mondiale des Femmes...), syndicats (Solidaires Étudiant.e.s, Union des Étudiant.e.s Toulousain.e.s, CGT CHU Toulouse...) et partis politiques (NPA, PCF, commission Feministes de EELV...), elle a réuni environ 350 personnes, majoritairement des femmes. Elle a commencé à Jean Jaurès pour se terminer à Arnaud Bernard, en passant par la place Wilson.

La marche a été animée par de nombreux slogans des : « So-so-so solidarités entre les femmes du monde entier ! » Aux : « Fachos, Machos, Cathos, vous nous briser le clito, lâcher nous la chatte et lécher nous tranquille ! » Ou encore : « Nous sommes fortes, nous sommes fières et féministes et radicales et en colère ! » Des scènes théâtrales représentant des moments du patriarcat quotidien ont été joué lors de plusieurs arrêts de la manifestation et des prises de parole ont aussi eu lieu. Cette marche était par ailleurs colorée de nombreuses pancartes :

La manifestation s'est terminée place Arnaud Bernard par un hymne du MLF largement repris et une prise de parole rappelant la réalité internationale et nationale de l'IVG, mettant en avant la revendication de faire passer le droit à l'IVG d'un droit secondaire à un droit fondamental dans la constitution européenne et terminant sur la nécessité de lier la lutte féministe à la lutte anticapitaliste. Par ailleurs l'existence d'une pétition pour le droit à l'IVG3 a été rappelé tout comme le reste du programme : à la suite, une soirée débat avait lieu et le 28 en plus de la marche à Bruxelles est prévue à Toulouse un rassemblement devant l'Hotel Dieu Saint Jacques4.
 

Nous soutenons pour notre part pleinement ces mobilisations et nous nous positionnons :

  • Pour un avortement libre et gratuit, partout et pour toutes !
  • Pour l'arrêt des politique d'austérité touchant les centre IVG et la hausse substantielle des moyens financiers pour les centres pratiquant l’avortement et les centres de planification ! Ce qui nécessite une lutte anticapitaliste et donc révolutionnaire.
  • Pour des campagnes de sensibilisation et de prévention à l'IVG et à la contraception !
  • Pour une éducation à la vie sexuelle non hétéronormée pour tout.e.s et dès le plus jeune âge 
  • Pour que la formation aux techniques d’avortement et à l’accompagnement fasse partie intégrante de la formation initiale des professionnel/les de santé 
  • Pour que la clause de conscience des professionnel-les de santé soit supprimée !
  • Pour que les délais légaux pour avorter passe en France et partout ailleurs à 24 mois !

1 L'écrasante majorité des informations reprises ici viennent du tract diffusé par le NPA lors de cette manifestation.

2L'appel:https://www.facebook.com/events/1664299963594690/?acontext=%7B%22action_history%22%3A[%7B%22surface%22%3A%22dashboard%22%2C%22mechanism%22%3A%22calendar_tab_event%22%2C%22extra_data%22%3A%22%7B%5C%22dashboard_filter%5C%22%3A%5C%22calendar%5C%22%7D%22%7D]%2C%22ref%22%3A2%2C%22source%22%3A2%7D

3https://www.change.org/p/les-gouvernements-des-pays-d-europe-pour-le-droit-%C3%A0-l-avortement-partout-en-europe?recruiter=17173164&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_for_starters_page

4 Le plan détaillé ici : http://www.npa31.org/?Toulouse-se-mobilise-pour-le-droit-a-l-IVG

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Loi Travail XXL

Toulouse : Une assemblée générale réunissant 400 personnes à l’université du Mirail qui malgré des problèmes lance la mobilisation sur la fac

Après des journées de mobilisations le 12 et le 21 septembre où les étudiant.e.s du Mirail ont été présent.e.s dans les cortèges interorga de fac (sans doute une centaine à chaque fois) et ce sans que la fac ne soit ouverte, la rentrée a sonné le début d’une mobilisation. Dès le premier jour, le 25/09, une interorga réunissant Solidaires Etudiant.e.s, l’UET mais aussi le NPA Jeune s’est réunie pour discuter de la mobilisation à construire contre les multiples attaques de macrons (ordonnances, sélection à l’université, baisse des APL, budget de l’ESR stagnant alors qu’il y a 4000 étudiant.e.s supplémentaires…). Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Loi Travail XXL

¡Ya basta de jornadas de acción sin expectativas! Huelga general, bloqueo de la economía: ¿pero qué hacen las direcciones sindicales?

A pesar de que el cabreo social existe y que el rechazo a Macron es cada vez más fuerte, las manifestaciones del 21 de septiembre han sido más débiles que las del 12 de septiembre: 132000 manifestantes según la policía frente a 223000 nueve días antes (el sindicato CGT había anunciado 400000 manifestantes el 12 de septiembre y no ha anunciado cifras, a nivel nacional, para el 21). Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook