[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Toulouse : 350 personnes pour le droit à l’avortement libre et gratuit pour toutes et partout jusqu’à 24 semaines !

40% des femmes vivent dans des états où l'avortement est interdit, 21 millions d'avortement clandestins par an entraînent la mort d'une femme toutes les 9 minutes et l'incapacité temporaire ou permanente d'entre 5 et 8 millions de femmes par an. Ces réalités justifient une lutte féministe et internationaliste pour le droit à l'avortement libre et gratuit pour toutes et partout. Internationaliste et anti-impérialiste car même là où l'avortement est légal il y a une nécessité à ce que des fonds soient alloués à la création de centre ivg, de cliniques (...). Et là où l'impérialisme et notamment l'impérialisme français pille les richesses il est forcément plus difficile de mobiliser ces fonds.

En Europe, l'avortement est interdits dans 5 états (Chypre, Irlande, Pologne, Andorre et Malte), et récemment suite à des attaques importantes, de grandes mobilisations réunissant des dizaines voire des centaines de milliers de femmes, ont eu lieu en Pologne et en Espagne.

Par ailleurs, en France le renforcement des courants réactionnaires entourant par exemple la manif pour tous et présents au gouvernement met en danger le droit à l'avortement. Par ailleurs les coupes budgétaires et les politiques de privatisations amènent la fermeture de centres de planification familiale, de lits d'hôpitaux et la baisse du personnel soignant.e formé.e aux IVGs. Elles entraînent aussi l'arrêt de campagnes d'informations et de prévention sur la contraception, comme par exemple la remise en cause en Île de France et en Auvergne Rhônes Alpes du «pass'contraception» qui permettait l'accès gratuit et anonyme aux moyens de contraception pour les adolescentes. De plus en France le délai d'avortement est seulement de 12 semaines maximum contre 24 semaines par exemple au Pays Bas ; cela oblige de nombreuses femmes à avorter à l'étranger et empêche les plus précaires d'entre elles d'y avoir accès1.

C'est dans ce cadre et 5 jours avant le 28 Septembre, journée internationale pour le droit à l'avortement, et jour de manifestation européenne à Bruxelles, qu'était organisée une manifestation pour le droit à l'IVG à Toulouse2. Appelée par de nombreuses associations féministes (CLEF, Planning Familiale, Marche Mondiale des Femmes...), syndicats (Solidaires Étudiant.e.s, Union des Étudiant.e.s Toulousain.e.s, CGT CHU Toulouse...) et partis politiques (NPA, PCF, commission Feministes de EELV...), elle a réuni environ 350 personnes, majoritairement des femmes. Elle a commencé à Jean Jaurès pour se terminer à Arnaud Bernard, en passant par la place Wilson.

La marche a été animée par de nombreux slogans des : « So-so-so solidarités entre les femmes du monde entier ! » Aux : « Fachos, Machos, Cathos, vous nous briser le clito, lâcher nous la chatte et lécher nous tranquille ! » Ou encore : « Nous sommes fortes, nous sommes fières et féministes et radicales et en colère ! » Des scènes théâtrales représentant des moments du patriarcat quotidien ont été joué lors de plusieurs arrêts de la manifestation et des prises de parole ont aussi eu lieu. Cette marche était par ailleurs colorée de nombreuses pancartes :

La manifestation s'est terminée place Arnaud Bernard par un hymne du MLF largement repris et une prise de parole rappelant la réalité internationale et nationale de l'IVG, mettant en avant la revendication de faire passer le droit à l'IVG d'un droit secondaire à un droit fondamental dans la constitution européenne et terminant sur la nécessité de lier la lutte féministe à la lutte anticapitaliste. Par ailleurs l'existence d'une pétition pour le droit à l'IVG3 a été rappelé tout comme le reste du programme : à la suite, une soirée débat avait lieu et le 28 en plus de la marche à Bruxelles est prévue à Toulouse un rassemblement devant l'Hotel Dieu Saint Jacques4.
 

Nous soutenons pour notre part pleinement ces mobilisations et nous nous positionnons :

  • Pour un avortement libre et gratuit, partout et pour toutes !
  • Pour l'arrêt des politique d'austérité touchant les centre IVG et la hausse substantielle des moyens financiers pour les centres pratiquant l’avortement et les centres de planification ! Ce qui nécessite une lutte anticapitaliste et donc révolutionnaire.
  • Pour des campagnes de sensibilisation et de prévention à l'IVG et à la contraception !
  • Pour une éducation à la vie sexuelle non hétéronormée pour tout.e.s et dès le plus jeune âge 
  • Pour que la formation aux techniques d’avortement et à l’accompagnement fasse partie intégrante de la formation initiale des professionnel/les de santé 
  • Pour que la clause de conscience des professionnel-les de santé soit supprimée !
  • Pour que les délais légaux pour avorter passe en France et partout ailleurs à 24 mois !

1 L'écrasante majorité des informations reprises ici viennent du tract diffusé par le NPA lors de cette manifestation.

2L'appel:https://www.facebook.com/events/1664299963594690/?acontext=%7B%22action_history%22%3A[%7B%22surface%22%3A%22dashboard%22%2C%22mechanism%22%3A%22calendar_tab_event%22%2C%22extra_data%22%3A%22%7B%5C%22dashboard_filter%5C%22%3A%5C%22calendar%5C%22%7D%22%7D]%2C%22ref%22%3A2%2C%22source%22%3A2%7D

3https://www.change.org/p/les-gouvernements-des-pays-d-europe-pour-le-droit-%C3%A0-l-avortement-partout-en-europe?recruiter=17173164&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_for_starters_page

4 Le plan détaillé ici : http://www.npa31.org/?Toulouse-se-mobilise-pour-le-droit-a-l-IVG

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Féminisme

24 novembre: Une manifestation réussie qui montre l’actualité d’un féminisme révolutionnaire

Samedi 24 mars je sors du métro Opéra, un peu en retard pour la manifestation contre les violences sexistes et sexuelles. Il y a tellement de monde que je peine à arriver en haut des marches, puis à me frayer un chemin pour espérer retrouver mes camarades. Nous semblons toutes et tous surpris-e-s et joyeux/seuses de ce chaos dont chacun-e peine à s'extirper pour se mettre en ordre de manifestation.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

France

En finir avec le "dialogue social", mobiliser à la base et engager une lutte sociale de combat !

A l’appel d’une intersyndicale composée de la CGT, FO, Solidaires, l’UNEF et la FIDL, des dizaines de milliers de manifestant.e.s se sont retrouvé.e.s dans la rue pour la première manifestation nationale depuis la rentrée. Autour du mot d’ordre assez flou « Contre la destruction du modèle social du gouvernement », les manifestations furent une réussite en demie teinte dans la mesure ou elles ont rassemblé... plus de monde que la pathétique journée du 28 juin qui ressemblait plutôt à un baroud d’honneur après la défaite de la « bataille du rail ».

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Ecologie

Sur la réunion publique à Cazères (31) contre l’enfouissement des déchets nucléaires de Bure

Mercredi 6 Juin avait lieu en Haute Garonne à Cazères sur Garonne, une réunion contre l'enfouissement des déchets nucléaires à longue vie de Bure. Organisée par le Café des idées, Cazères Ethique, le Collectif Bure 31 et quelques camarades du NPA dont moi même, elle a permis à une quinzaine de personnes d'échanger sur ce grand projet néfaste et imposé, sur les luttes se développant contre, et, bien que trop peu, sur les alternatives au nucléaire et sur les moyens d'en sortir.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook