[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Billet d’humeur sur Marlène Schiappa

Par Spencer (17 juin 2018)
Tweeter Facebook

A la suite d'un échange de tweets lunaire entre Marlène Schiappa et le ou la community manager du PCF sur Twitter, cette dernière souhaite clore l'échange avec une citation tronquée de Engels, en y joignant la lapidaire formule: "Vous n'avez pas le monopole de Marx".

Nous nous permettons de lui répondre ici:

Marlène Schiappa, nous ne remettons absolument pas en question le fait que le PCF n'ait pas le monopole de Marx. En revanche, Nous, les Prolos, nous l'avons.

Oh vous, les bourgeois.e.s, vous l'avez lu, certes, pour pouvoir contrer nos tactiques et faire muter votre capitalisme destructeur, pilleur, meurtrier et violeur en quelque chose de plus absolu, de plus dangereux encore.

Mais nous, nous l'avons dans le sang dans la chair, nous l'avons dans nos vies, nous incarnons Marx.

Les mots de Marx nous permettent de comprendre le capitalisme. De comprendre quelle place nous y occupons et quelle place vous y occupez. Les mots de Marx sont les nôtres, en tant qu'opprimé.e.s, en tant qu'exploité.e.s.

Mais Marx ne nous permet pas que de comprendre, il nous permet aussi d'intégrer nos luttes, nos revendications, dans un futur souhaitable pour presque tou.te.s, sauf vous, les bourgeois.e.s, les privilégié.e.s. de ce système de mort.

Les mots de Marx sont notre condition, notre réalité. Ils sont votre mauvaise conscience, votre horreur mise à nu. Ses propositions sont notre futur autant que le votre en revanche. Elles sont dans vos cauchemars autant qu'elles illustrent nos lendemains qui chantent.

Que tu tentes, avec tes semblables, de te réapproprier Marx en lui ôtant sa substance Révolutionnaire, d'autres l'ont fait avant toi et Lénine les dénonçait déjà il y a plus d'un siècle. C'est tout à fait logique puisque Marx appliqué c'est votre défaite, la fin de vos privilèges, la mort sociale de ton rang et de ta classe.

Alors Marlène Schiappa, tu peux jouer sur Twitter à citer Marx, la vérité c'est qu'au premier signe d'unification des prolétaires, toi et les tiens vous tremblez des genoux et lâchez les chiens.

Continuer de nous enfumer, dans nos manifs, dans vos discours: Nous ne sommes pas dupes.

Nous verrons, quand du passé nous ferons table rase, qui a le "Monopole de Marx".

Nous verrons qui rendra des comptes.

Nous verrons qui seront les coupables.

Salutations Révolutionnaires à toi Marlène Schiappa

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :