[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Newsletter

Ailleurs sur le Web [RSS]

Lire plus...

Twitter

Les jeunes ne seront pas les pions de ce gouvernement autoritaire. En grève le 1er décembre avec les AED !

Par NPA Jeunes (30 novembre 2020)
Tweeter Facebook

Communiqué du NPA Jeunes

Twitter  : https://twitter.com/NPA_jeunes/status/1333458068139544582

Facebook : https://www.facebook.com/jeunesNPA/posts/4674136425993853
Instagram : https://www.instagram.com/p/CIOQCv9gH4B/?igshid=1wk7j97azqdxh

La crise sanitaire est la goutte de trop pour la précarité du statut d’AED : affectations sur différents établissements, manque de protection face à la Covid… Véritables couteaux suisses de l’éducation et subissant les pressions managériales des directions, les AED se retrouvent à  compenser le manque de personnel d’infirmières, d’assistantes sociales, sans compensations supplémentaires. Une délimitation plus précise des tâches est donc nécessaire. Le minimum serait une augmentation des crédits d’heures pour la formation sur simple demande, sans devoir négocier ce qui devrait être un droit, et une augmentation de salaire pour nous permettre d’enfin vivre correctement d’un métier qui demande de réelles compétences.

Aussi, ces missions qui exigent d’eux et elles de dénoncer la « radicalisation », ouvrent la voie à la stigmatisation des élèves de religion musulmane et doivent être supprimées. La confiance entre les personnels et les jeunes est indispensable dans un contexte de montée de l’islamophobie et où la crise renforce les inégalités sociales et donc scolaires.

Alors que le gouvernement tente de faire passer une loi de « sécurité globale » pour garantir un peu plus l’impunité de la police, afin de se préparer à museler les contestations qui viendront avec la crise actuelle du capitalisme, alors qu’il réprime les mobilisations lycéen-ne-s, organisons-nous pour défendre nos droits et améliorer nos conditions de vie ! Prenons nos vies en main !

Le NPA Jeunes se joint aux organisations syndicales pour appeler l’ensemble des AED  à se mettre en grève le mardi 1er décembre ! Mais c’est aussi l’ensemble de la jeunesse des collèges et lycées ainsi que tous les personnels de l’Education Nationale qui sont concernés ! AED, AESH, infirmier-e-s scolaires, agent-e-s d’entretien, collégien-ne-s, lycéen-ne-s, profs, même combat face à la casse sociale et la répression !

Nous exigeons :

➔ La création d’un vrai statut de personnel de vie scolaire aux missions plus définies avec un encadrement légal ;

➔ Pour les AED, une réelle formation sur le temps de travail de niveau bac + 2 avec le statut de fonctionnaire stagiaire et une augmentation des traitements en conséquence (400 € et primes REP et Covid) ;

➔ La titularisation de tous les personnels précaires (AED, AESH, AP, APS), sans condition de concours ni de nationalité et le recrutement massif de ces personnels dans l’Éducation Nationale

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

social

Grève du 3 juin 2021 : les crèches, malgré une mobilisation de deux ans, toujours dans le collimateur du gouvernement

Malgré les fortes mobilisations des salarié·e·s du secteur de la petite enfance, depuis maintenant plus de deux ans, le gouvernement de Macron s’obstine à vouloir passer en force et imposer son projet de réforme des établissements d'accueil des jeunes enfants (EAJE), initié par le secrétaire d'État chargé de l'enfance et des familles, Adrien Taquet. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Education

Retour sur le mouvement lycéen de ces dernières semaines

Depuis lundi 3 mai 2021 et la reprise des cours en "hybride" pour les lycéen.ne.s, la politique de simulacre de normalité de Blanquer est mise à mal. En effet, dans plus de 300 lycées des actions ont eu lieu, afin de bloquer le déroulement soi-disant sans accroc du « bac Blanquer » première mouture, cerise d'inégalité sur le gâteau de la machine à trier de l'Éducation Nationale sauce Macron. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook