[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Succès des Rencontres Internationales de la Jeunesse (23-30 juillet 2011)

    Du 23 au 30 juillet se sont tenues à Fumel (Lot-et-Garonne) les Rencontres Internationales de la Jeunesse (RIJ), réunion annuelle organisée sous l’égide de la « Quatrième Internationale (Secrétariat Unifié) » (SUQI) et le secteur jeune du NPA (dirigé par la position 2). Ces 28e RIJ ont rassemblé 459 jeunes, dont 220 de France et des camarades d’une quinzaine de pays, essentiellement d’Europe (Grèce, Espagne, Portugal, Angleterre, Danemark, Allemagne, Italie Belgique, Autriche, Suisse, Croatie, Pologne), mais également de Tunisie, d’Irak et du Mexique (d’autres délégations n’ont pas pu venir à cause de la politique extrêmement restrictive de la France en matière de visas). La majorité des participants n’étaient pas membres du SUQI et la plupart des camarades se réclament de celui-ci se situaient politiquement dans sa gauche (à peu près l’équivalent de la position 2 ou de la gauche de la position 1 du NPA).

    Dans le cadre d’un camp entièrement autogéré, les discussions ont été extrêmement nombreuses et riches, à la fois pour la formation théorique, pour comprendre la situation internationale et dans les différents pays — notamment la Tunisie, l’Égypte, l’Espagne, la Grèce et la France —, pour discuter des questions de programme et de stratégie ou encore de l’écologie, du féminisme, des revendications LGBTI...

    Les clivages politiques entre les différentes positions du NPA, que l’on retrouve sous une forme ou sous une autre dans de nombreux pays (d’autant plus qu’il y a souvent deux, voire trois organisations affiliées au SUQI dans un même pays !), ont été assez vifs. Ce fut le cas par exemple entre les camarades grecs, soutenus par la majorité des Français, qui se battent pour l’annulation de la dette et la rupture avec l’Union européenne, alors que les Portugais, membres du Bloc des gauche, refusent ce mot d’ordre au nom d’un prétendu « réalisme » et proposent d’aménager la dette... Une grande majorité s’est cependant dégagée pour exiger l’annulation de la dette, comme le montre l’Appel final des RIJ.

    Une délégation des jeunes de la Tendance CLAIRE du NPA a participé pleinement aux RIJ dans le cadre de la confrontation fraternelle, défendant nos propositions pour une programme et une orientation révolutionnaires tant en France qu’en Tunisie ou en Grèce. Cela a impliqué bien sûr une confrontation politique non seulement avec les droitiers (comme le Bloc de gauche portugais ou ceux de la position B du NPA), qui étaient très minoritaires, mais aussi avec les camarades du centre et de la gauche du SUQI (positions 1 et 2 du NPA et leurs équivalents dans les autres pays) qui entretiennent la confusion sur la délimitation programmatique et stratégique au lieu de se battre pour construire des partis clairement révolutionnaires. C’est ce dont témoigne d’ailleurs le caractère minimaliste, parasyndical et bien vague de l’Appel final des RIJ...

    Appel des RIJ: «Aux quatre coins du monde, la jeunesse ne paiera pas la crise!»

    De Tunis à Athènes, du Caire à Barcelone, la jeunesse a été cette année encore l'étincelle des soulèvements populaires. Les capitalistes font face à la plus grave crise de leur système depuis 1929 et se sont promis de la faire payer aux jeunes, aux travailleu–r–se–s, aux classes populaires et aux peuples opprimés.

    Leurs offensives économiques, sociales et militaires sont sans limites? Nos résistances aussi!

    Nous avons encore tout notre avenir à construire, mais le capitalisme n"offre aucun futur à la jeunesse du monde entier.

    Annulation de la dette, au nord comme au sud! Que celle-ci ait été contractée par des dictatures afin de s'acheter des palais et de réprimer leur population ou par les régimes «démocratiques» pour offrir des cadeaux aux capitalistes, nous savons bien que nous n'avons jamais vu la couleur de cet argent et que nous sommes une majorité à être bien loin de vivre «au dessus de nos moyens» comme le répètent les médias à la solde des exploiteurs! Nationalisation des banques et de l'économie sous le contrôle des travailleurs et de la population!

    Contre l'impérialisme, qu'il se manifeste par des bombardements, des occupations militaires ou une mise sous tutelle économique par l"intermédiaire de la dette par les institutions internationales comme l"UE ou le FMI! Non à l'intervention militaire en Lybie et aux tentatives de reprendre le contrôle des processus révolutionnaires dans le monde arabe! De l’Afghanistan à l'Irak, de la Côte d'Ivoire à la Palestine, autodétermination des peuples!

    Contre les plans d'austérité, les privatisations, les coupes budgétaires, les licenciements dans le public comme dans le privé! Les travailleurs et les jeunes ne sont pas responsables de la crise et ne doivent la payer ni en tant que salariés, ni en tant qu'usagers des services publics et contribuables. Nous devons aller vers la convergence des luttes pour refuser ensemble un avenir de misère, de chômage et de précarité!

    Contre la chasse aux immigrés, régularisation de tous les sans papiers!

    Contre la destruction de la planète par le capitalisme! Contre l"utilisation des pays du Sud comme poubelle du Nord!

    Face aux offensives impérialistes et racistes, qui n'ont pour but que de nous faire payer la crise, les jeunes répondent : résistance internationale!

    Télécharger au format pdf

    Ces articles pourraient vous intéresser :

    Ecologie

    Sur la réunion publique à Cazères (31) contre l’enfouissement des déchets nucléaires de Bure

    Mercredi 6 Juin avait lieu en Haute Garonne à Cazères sur Garonne, une réunion contre l'enfouissement des déchets nucléaires à longue vie de Bure. Organisée par le Café des idées, Cazères Ethique, le Collectif Bure 31 et quelques camarades du NPA dont moi même, elle a permis à une quinzaine de personnes d'échanger sur ce grand projet néfaste et imposé, sur les luttes se développant contre, et, bien que trop peu, sur les alternatives au nucléaire et sur les moyens d'en sortir.

    Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Lycées

    Une deuxième coordination nationale lycéenne limitée numériquement mais avec des résultats relativement positifs

    Les 26 et 27 mai au CSA d'Ivry-Sur-Seine s'est tenue la 2ème Coordination Lycéenne Nationale (CLN) du mouvement contre la loi ORE et la loi Blanquer.  Elle faisait suite à la 1ère CLN, le 5 et 6 mai à Bordeaux, durant laquelle des perspectives intéressantes avaient été abordées, mais dont le communiqué à l'orientation extremement limitée n'avait pas permis de proposer une politique claire et de convergence avec tous les secteurs en lutte.  Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook