[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Moyen-Orient : explications de vote

Par Tendance CLAIRE (30 septembre 2014)
Tweeter Facebook

Explications de vote suite au CPN des 20-21 septembre

Doit-on demander à Hollande de fournir des armes aux opposants à Daesh ?

Explication de vote de la Tendance Claire

En août dernier, la majorité du CE a publié un communiqué exigeant « la fourniture d'armes à toutes les forces qui combattent le confessionnalisme, arme des forces d'occupation et des forces réactionnaires ». Elle avait formulé le même type d’exigences pour la Libye ou la Syrie, en demandant à Hollande d’armer les opposants aux régimes en place. Cette orientation a été vivement contestée au sein du CE, et un point spécifique était prévu lors du CPN, qui est théoriquement la direction du parti. Mais la majorité a refusé de soumettre son orientation au vote. Nous avons pris nos responsabilités et soumis un projet de motion à la discussion : http://tendanceclaire.npa.free.fr/article.php?id=642

Les camarades d’A&R n’ont pas souhaité que la question des livraisons d’armes figure explicitement dans la motion. Nous le regrettons car il vaut mieux trancher les désaccords clairement. Néanmoins, le projet de motion finale disait clairement que nous étions contre « toute forme d’intervention de notre impérialisme ». Cette motion n’a malheureusement pas été adoptée (33 pour, 33 contre), certain-e-s camarades estimant que la résolution n’allait pas assez loin et n’était pas assez explicite sur la question des armes. Nous regrettons leur vote, car nous pensons qu’il n’y avait pas de majorité au CPN pour approuver l’orientation de la majorité du CE sur la question des livraisons d’armes.

Explication de vote sur la motion « Moyen-Orient » des camarades d'Anticapitalisme et Révolution, du Courant Communiste Révolutionnaire et de la Tendance Claire

L'été dernier, en appelant à manifester pour la Palestine malgré l'interdiction, et alors que les organisations réformistes y renonçaient, nous sommes apparus à une large échelle comme une force militante capable de prendre ses responsabilités.

La motion « Moyen-Orient » proposait de faire de même en prenant des initiatives contre la guerre en Irak. Ce souci de doter notre organisation d'une position de principe contre l'intervention impérialiste et de tâches précises est manifestement partagé au-delà des rangs d'A&R, du CCR de la Fraction et de la TC, puisque la motion « Moyen-Orient » a recueilli autant de votes « pour » que « contre ».  

Des camarades n'ont pas pris part au vote, arguant que la résolution votée majoritairement disait déjà cela... On peut sérieusement s'inquiéter de ce refus de rassembler l'organisation pour des raisons formelles.

Mais, sur le fond, l'argument est faux. La résolution majoritaire dit : « Dans ces cadres [la campagne BDS et celle contre la répression], nous testons aussi la réactivité contre l'intervention en Irak. Nous prenons aussi des contacts avec les organisations opposées à cette intervention pour tester les possibilités de réaction. »
La motion MO dit : « Nous nous adressons à l'ensemble des forces du mouvement ouvrier pour agir ensemble ». La différence est de taille : nous sommes pour prendre des initiatives, même si nous trouvons peu de répondant.

Il s'agira certes de petites initiatives (comme avec LO et l'AL contre la guerre au Mali), mais les petites manifs contre la guerre en Afghanistan de 2001 n'ont-elles pas préparé le formidable mouvement de 2003 contre celle en Irak ?

Le camarade qui a appelé à voter contre nous a reproché de ne pas nous exprimer sur la résistance en Irak et en Syrie. Nous avons effectivement un désaccord avec l'affirmation: « Ce sont les forces locales démocratiques qui se battent contre l'EI et le sectarisme confessionnel qu'il faudrait fournir en armes. »

D'abord, cette caractérisation est très vague : le PDK de Barzani ou l'UPK de Talabani entrent-ils dans cette catégorie ? Si oui, voulons-nous sérieusement renforcer ces alliés des États-Unis et de l'Iran ? Pensons-nous que cela va sauver des vidas humanas ?

Ensuite, cette position est abstraite. Comme le dit la réso par la suite : « Mais il n'en est pas question pour la coalition qui n'a d'autre but que de maintenir la domination des USA et de leurs alliés sur la région... » Nous pensons quant à nous que demander aux impérialistes, même de manière propagandiste, d'armer qui que ce soit, est contradictoire avec le refus de toute intervention.

Les tâches que nous pouvons sérieusement accomplir avec nos forces sont :
• de rassembler ceux et celles qui sont contre la guerre (dans le mouvement ouvrier, non avec « pro-Bachar » comme l'a dit par mauvaise foi le camarade) ;
• d'agir pour l'ouverture des frontières aux réfugiés (comme le dit aussi la résolution majoritaire !).  

Le désaccord de fond est donc sur l'opportunité ou non de dire qu'il faudrait livrer des armes aux « forces locales démocratiques ». Est-ce une raison pour ne pas rassembler l'organisation ? Ou la raison est-elle le refus de prendre des initiatives qui nous isoleraient de partenaires réformistes ? Ou est-ce simplement un refus de voter une motion présentée par A&R, le CCR et la TC ? Ce serait étonnant pour des camarades qui dénoncent notre « fractionnisme ».

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Tribune libre

Comprendre le Rojava… ou pas.

Il y a quelques mois, paraissait "Comprendre le Rojava dans la guerre civile syrienne" de Raphaël Lebrujah. Le titre est explicite, et la tâche, de faire comprendre le Rojava en deux-cents pages, est ambitieuse. Le Rojava suscite beaucoup d'intérêt dans la gauche révolutionnaire, et il est difficile de trouver des informations fiables dans un flot continu d'informations souvent erronées, quelquefois farfelues, mais toujours invérifiables... L'ouvrage de R. Lebrujah, que les soutiens français des YPG-YPJ connaissent bien, a été encensé par la critique pro-Rojava. Rien d'étonnant, puisque le livre est un plaidoyer pour le Rojava, pour ses combattants et pour son projet politique. [...] Dans ce désert informatif, tout ouvrage consacré au projet politique émancipateur des YPG-YPJ ne peut qu'être le bienvenu.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Kurdistan

Solidarité avec les Kurdes d’Afrin ! Erdogan assassin ! Macron complice !

Depuis plusieurs semaines, l'armée turque bombarde de façon incessante Afrin et ses alentours. Les pertes humaines sont considérables. Le boucher Erdogan agit avec la complicité des impérialistes. Macron dirige hypocritement l'émotion vers les massacres de la Ghouta pour mieux passer sous silence l'horreur à Afrin. Il dit même « comprendre » Erdogan et l'invite simplement à la « retenue » ! Il traite les combattants des YPG de « potentiels terroristes ». Il considère ainsi que les Français qui combattent héroïquement aux côtés des Kurdes sont donc de potentiels complices du terrorisme. C'est obscène.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook