[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Les JS se félicitent d’une répression plus prononcée que sous l’ancien gouvernement

Par Jeunes de la TC (18 octobre 2015)
Tweeter Facebook

Dans le tableau comparatif qui circule sur les réseaux sociaux, les Jeunes Socialistes (JS) se réjouissent du nombre grandissant d'arrestations, d'incarcérations, d'effectifs policiers, appelant cela « justice », tout en accusant l'ancien gouvernement de « laxisme », car moins répressif.

Effectivement, au vu des chiffres, le gouvernement Hollande semble plus performant en matière de « sécurité » que l'ex-gouvernement Sarkozy. Quelle belle victoire !

Depuis le début de l'année, le bilan de la répression est tragique : la mort de Rémi Fraisse, des dizaines de personnes mutilées suite à des tirs de flashballs/LBD, des interdictions de manifester, des incarcérations préventives, des contrôles au faciès répétés et, plus récemment, l'arrestation d'ouvriers ayant bousculé leur patron...

La liste est longue et le tableau pourrait se voir complété par de nombreuses colonnes.

Nous assistons depuis des années à un renforcement des forces sécuritaires, qu'il s'agisse par exemple de l'augmentation de l'armement des policiers/gendarmes/gardes mobiles, de la présence permanente de ceux-ci dans l'espace public ou encore des lois liberticides comme celle votée récemment sur le renseignement.

Il ne s'agit pas ici de savoir qui de la gauche ou de la droite a le monopole de la répression. Il s'agit pour nous, jeunes révolutionnaires, d'affirmer clairement que nous sommes contre cette montée en puissance du « maintien de l'ordre » dans une société où la violence sociale est omniprésente.

En reprenant ce type de discours, les JS affichent leur soutien à ce type de pratiques, affirmant leur désir d'encadrer les masses pour mieux les contrôler.

L'ironie de cette déclaration est qu'elle se situe pendant l'appel au référendum de Cambadélis « Face à la droite et l’extrême droite, souhaitez vous l'unité de la gauche et des écologistes aux régionales ? »

A cette question, nous répondons non. Non, jamais nous ne nous unirons avec les responsables (et leurs soutiens) de l'oppression sociale, policière et judiciaire.

Nous, jeunes révolutionnaires, appelons à l'unité contre la classe dominante bourgeoise qui, pour préserver ses intérêts et se maintenir au pouvoir, réprime le peuple.

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Elections

A deux jours des élections européennes, un rapide tour d’horizon des listes de "gauche" en France

A deux jours des élections, nous vous proposons quelques notes rapides sur la campagne des différentes listes de gauche en France. Cette campagne est déprimante, avec une polarisation entre l’extrême droite et l’extrême centre, avec une « gauche » en voie de marginalisation, alors que nous avons connu un mouvement social profond et inédit ces derniers mois. Cet article ne prétend pas expliquer les causes profondes de cette situation politique, juste donner quelques éléments qui montrent l’ampleur du désastre, et la nécessité de construire une organisation politique qui défende une alternative crédible au système capitaliste.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Tribune libre

Parlons un peu de l’homéopathie

« L’homéopathie relève donc bien plus de la croyance que de la médecine, et l’on pourrait se dire que, finalement, ce n’est pas si grave, quelqu’un qui s’enfile des gélules de sucres ne présente pas le moindre risque pour le reste de la population. Malheureusement, c’était sans compter sur les grandes entreprises qui, y voyant un moyen de gagner de l’argent à moindre coût, se sont engouffrées dans la brèche. N’est-ce pas étrange de voir passer des publicités vantant les produits des « Laboratoires » Boiron lorsque l’on sait que la science elle-même considère l’homéopathie comme obsolète ?» Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Social

Chômage : les bilans de Sarkozy et Hollande = match NUL

Hollande est désormais parti. On peut désormais établir son bilan au regard de sa priorité, la lutte contre le chômage. Son bilan est catastrophique. Le nombre total de chômeurs/ses (toutes catégories confondues) a augmenté sous le mandat de Hollande (2012-2017) de 1,27 millions pour atteindre le chiffre astronomique de 6,15 millions de chômeurs/ses. Hollande fait jeu égal avec Sarkozy puisque le nombre de chômeurs/ses avait lui aussi augmenté de 1,27 millions sous son mandat (2007-2012). Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook