[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Primat de la lutte : les passions joyeuses de Frédéric Lordon

    Lordon

    Brève publiée le 4 septembre 2017

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    Critique incontournable de l’ordre établi, figure centrale de « Nuit Debout », Frédéric Lordon incarne une trajectoire singulière à gauche de la gauche. Si ses interventions sur l’euro ou le protectionnisme sont sans doute sa contribution la plus connue, il existe un fil rouge qui relie son analyse de l’instabilité intrinsèque du capitalisme financier à sa lecture du salariat et de l’État : le structuralisme des passions. Menant une véritable enquête intellectuelle, Alberto Toscano retrace toutes les implications de la théorie sociale des affects proposée par Lordon dont les échos résonnent jusqu’à Maurizio Lazzarato, Toni Negri ou encore Jason Read. Moins spéculatif toutefois que ses contemporains, Lordon a dû d’abord s’intéresser à la dynamique passionnelle pour décrire le comportement des megacorp capitalistes. Toscano montre comment les thèmes du conatus, de la capture affective, font l’objet d’une anthropologie de plus en plus générale et ramifiée de la domination. Il en propose une critique immanente, attentive aux tensions et aux points aveugles au sein de l’oeuvre de Lordon, mais aussi au fait que ces contradictions sont inévitables dans une période marquée par la contre-révolution néolibérale et la renaissance d’une hypothèse émancipatrice globale.

    http://revueperiode.net/primat-de-la-lutte-les-passions-joyeuses-de-frederic-lordon/