[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Les vrais chiffres sur les retraites grecques

Grèce

Brève publiée le 23 juin 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.facebook.com/constant.kaimakis/posts/2091455421122674

Le système « HLIOS » du Ministère du Travail révèle les chiffres suivants concernant les retraites en Grèce pour Mars 2018:
- 86% des retraités (2,267,442) ont plus de 60 ans! Seulement 14% (315 399) sont inférieurs à 60 ans! 
- 1.158 millions des pensions primaires sont inférieures à 500 euros! 883.000 pensions complémentaires représentent moins de 200 €! 
Jamais dans l'histoire du système de sécurité sociale du pays , il y avait eu tant de pensions primaires basses!
On compte une progression sans précédent du nombre de retraités pauvres.
C’est une réponse limpide à la Troïka, aux politiciens grecs et aux scientifiques qui insistent encore que les assurés grecs continuent de choisir de prendre leur retraite soi - disant à un très jeune âge.

En outre l'étude des données individuelles par âge montre que les pensions des retraités les plus jeunes sont les plus basses car sont principalement les pensions dues à la mort (conjoints et orphelins) et d' invalidité ( en raison d' un accident ou d'une maladie professionnelle).

Le tableau N°1 composé par les catégories d’âge, le nb de retraités par tranches d’âge, et le taux moyen de pension, donne les chiffres pour les retraites de Mars 2018: le nombre des dépenses de pension moyenne par âge et la répartition en pourcentage des retraités selon l’âge. 
Il met en évidence que l'avenir des retraites est sombre pour deux raisons : le problème démographique qui a une importance majeure pour notre pays mais aussi, la flexibilité du travail qui se généralise dans le marché du travail.

Avec 1.158.000 pensions primaires inférieures à 500 euros et 883.000 pensions complémentaires de moins de 200 €, on mesure aussi le réel niveau de vie des retraités grecs et la progression des « retraités pauvres ».
Cette situation va empirer avec l’application de la loi Katrougalos (n. 4387/2016) qui va continuer à dévaluer les pensions.

Le tableau N°2, en 2 parties: A « pensions principales » et B « pensions complémentaires » , composé par les tranches de pensions en euros, puis par les colonnes: vieillesses, décès, invalidités et les « autres », démontre que sur le total des pensions principales, 1 157 375 pensions principales sont inférieures à 500 euros bruts; Plus précisément , ci - dessous le décompte des pensions de moins de 500€:
-611.445 pensions primaires liées à la vieillesse sur un total de 1.988.888 pensionnés
-396.341 pensions primaires de veuvage sur un total de 598 571 pensionnés
-143 649 pensions primaires d'invalidité sur un total de 253,40 pensionnés.

La Grèce n’a jamais connu dans l'histoire de son système de sécurité sociale autant de pensions primaires basses ! 
La plupart d' entre elles ont été prises après le troisième mémorandum de la coalition SYRIZA-ANEL, soit d'Août 2015 à ce jour.

Le même tableau N°2 démontre que pour les 1,234,686 retraites complémentaires, 882 708 touchent moins de 200 euros! Plus précisément , ci - dessous le décompte des pensions de moins de 200 EUR:
-581 654 pensions de vieillesse sur un total de 906 635 pensionnés
-239.522 pensions de veuvage sur un total de 254,830 pensionnés
-61 532 pensions d'invalidité sur un de total de 73 221 pensionnés.
Il est évident que pour la quatrième année de l'adoption du troisième protocole et la troisième année de la promulgation de la loi Katrougalos, les pensions faibles, principales et complémentaires, ont grimpé à un niveau record pour un pays européen!

source : ; target="_blank">http://kinisienergoipolites.blogspot.com/…/1158000-500-8830…

L’image contient peut-être : texteAucun texte alternatif disponible.