[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Grève des transports à Marseille: la justice ordonne l'expulsion de grévistes

    lutte-de-classe

    Brève publiée le 6 décembre 2013

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

     MARSEILLE, 06 déc 2013 (AFP) - La justice a ordonné vendredi l'expulsion de grévistes de la Régie des Transports Marseillais (RTM), qui ont cessé le travail depuis cinq jours et bloquent des dépôts de bus, selon le jugement consulté par l'AFP.

          La RTM avait déposé un référé jeudi après que des grévistes eurent bloqué quatre centres de dépôt de bus, les empêchant de se ravitailler en carburant.

          Les agents qui bloquent les bus "font preuve d'une parfaite mauvaise foi en invoquant la poursuite de l'activité au motif que le personnel administratif travaille normalement", indique le tribunal de grande instance de Marseille dans son jugement.

          Le tribunal, estimant que la mise en place de "barrages humains" constitue une "entrave à la liberté du travail" et "un exercice illicite et abusif du droit de grève", ordonne l'expulsion immédiate de "tous les occupants" des dépôts de bus.

          La grève des transports en commun, débutée lundi, se poursuivait vendredi perturbant le trafic sur les lignes de bus et une ligne de tramway. "On est parti pour ne plus s'arrêter", avait affirmé jeudi à l'AFP Georges Chahine, élu CGT et membre du conseil d'administration de la RTM.

          La direction avait qualifié lundi d'"abus de minorité" l'action de la CGT. "Nous avons signé début 2013 un accord salarial, prévoyant une hausse de 3% par an sur deux ans pour les conducteurs, permettant d'espérer une paix sociale. Tous les syndicats, dont la CGT, l'avaient signé, et s'en étaient félicités", avait expliqué le directeur général de la RTM, Pierre Reboud.