[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Newsletter

Ailleurs sur le Web [RSS]

Lire plus...

Twitter

Fillon, Le Pen, des bourgeois.e.s au dessus des lois

Par Tristan Daul (25 février 2017)
Tweeter Facebook

C'est confirmé, les multi-millionnaires François Fillon et Marine LePen sont au dessus des lois. Ces deux ordures osent, en pleine campagne présidentielle et alors que les violeurs de Théo sont toujours en liberté, proclamer « j'irai jusqu'au bout » pour le premier1 et refuser de se présenter suite à une convocation judiciaire pour la seconde2.

Ainsi, ces deux représentant.e.s de la droite la plus dure, qui détournent de l'argent public afin de remplir les comptes en banque de leur époux.ses et de leur enfants en viennent à ouvertement se déclarer au dessus des mises en examens.

Cela signifie donc que peu importe que la justice les convoque, illes passeront outre.

Alors qu'Amnesty International vient de pointer du doigt la dérive de plus en plus autoritaire de la France depuis la proclamation de l'état d'urgence3, nous voyons l'impunité complète dont jouissent ces politicards professionnels, dont les Balkany, Cahuzac, Géant ou encore Dassault complètent la liste. Ces pourritures n'hésitent même plus à proclamer haut et fort dans les médias à leur service que la justice ne doit pas interférer dans leurs affaires, alors qu'elles ne se privent pas d'en appeler à la plus ferme sévérité contre les sans-papiers, les manifestant.e.s, les habitant.e.s des quartiers populaires.

Depuis la proclamation de l'état d'urgence, des centaines de personnes sont assignées à domicile, obligées de pointer jusqu'à 3 fois par jour au commissariat. La moindre absence conduit à de la prison ferme.

Depuis le début des émeutes suite au viol en réunion contre Théo, 245 interpellations ont eu lieu4 dont certaines ont conduit directement à de la prison ferme.

Soulignons que la justice n'hésite pas à condamner des SDF, des manifestant.e.s, des migrant.e.s ou encore des syndicalistes qui luttent pour sauver leur boulot.

A côté de cela, les meurtriers d'Adama Traoré sont toujours en liberté, de même que les ordures qui ont tabassé Théo. Les flics ne sont jamais inquiétés par la justice qui acquittent presque toujours, de même que les politicien.ne.s bourgeois.e.s.

Cela permet de mettre en lumière pour celles et ceux qui en doutaient encore que justice-police-politicien.ne.s professionnel.le.s fonctionnent main dans la main, se protégeant mutuellement en réprimant toute contestation à l'encontre de leur domination.

S'il est dur d'y faire face au quotidien, tant les attaques se succèdent, nous devons continuer à faire face, à nous organiser, à lutter, tant que possible.

La période électorale montre la capacité de la bourgeoisie à tout écraser sur son passage pour s'accrocher au pouvoir. Quoi qu'il en soit et quel qu'il soit, le gouvernement qui sera installé en mai prochain redoublera d'efforts pour casser tous les acquis sociaux et nous exploiter encore plus.

Deux échéances importantes sont à construire pour montrer notre détermination à lutter : la marche pour la Justice et la Dignité le 19 mars5 et le 1er Tour social la veille du premier tour des élections le 22 avril6

#pasdejusticepasdepaix

#justicepourthéo

#justicepouradama


1 http://www.europe1.fr/politique/presidentielle-francois-fillon-ira-jusquau-bout-affirme-solere-2980832

2 http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/02/24/assistants-parlementaires-marine-le-pen-a-refuse-d-etre-entendue-par-la-police-judiciaire_5084758_1653578.html

3 http://tendanceclaire.org/breve.php?id=22767

4 http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/affaire-theo-245-interpellations-depuis-le-debut-des-revoltes-urbaines_1879190.html

5 http://tendanceclaire.org/breve.php?id=21993

6 https://npa2009.org/evenement/saint-denis-preparons-le-1er-tour-social

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

France

Sur les élections régionales

L’abstention a atteint des proportions telles que l’analyse des résultats n’a en réalité pas beaucoup de sens. Deux tiers des inscrits n’ont pas voté au premier comme au second tour. Cette abstention a été particulièrement massive chez les jeunes et dans les catégories populaires, et elle a touché davantage l’électorat de Le Pen et de Mélenchon de 2017. Rejet des politiciens, indifférence pour les élections intermédiaires, invisibilité de la campagne électorale (avec le matériel électoral qui n’est même pas parvenu à plusieurs millions de Français), les raisons s’additionnent pour ne pas voter.
 

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Extrême droite

Manifestation unitaire contre le Rassemblement national (Perpignan, 3 juillet)

Les idées d’extrême droite ne cessent de progresser, à cause de la crise du capitalisme, aggravée par la pandémie, mais aussi de la jonction entre les mouvances d’extrême droite et des médias de masse de plus en plus virulents. Dans les sondages, Marine Le Pen est donnée systématiquement au second tour, ce qui exprime une opération politico-médiatique visant à préparer les esprits à un « duel » Macron/Le Pen soi-disant inévitable, mais aussi la réalité d’un enracinement des idées du RN dans des pans entiers de la population (que l’abstention aux régionales, touchant tous les partis et plus encore les classes populaires, ne saurait masquer). Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Élections législatives

Au-delà de la majorité macroniste... la défiance aujourd’hui, la mobilisation demain ?

L'abstention est gigantesque : 57,4%. Si on ajoute les votes blancs et nuls (presque 10% des votes !), plus de 61,6% des électeurs ont refusé de voter pour un candidat en lice. Les trois quarts des moins de 25 ans se sont abstenus, et 70% des ouvriers. Le « bloc bourgeois » de Macron suscite la défiance d'une grande majorité des couches populaires, qui s'est exprimée majoritairement dans l'abstention, et de façon plus limitée dans le vote FN ou FI. Les institutions anti-démocratiques de la 5ème République et le matraquage médiatique ont permis à Macron de disposer d'une majorité à l'assemblée, mais son caractère artificiel est d'ores et déjà palpable. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook