[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Etat de la mobilisation étudiante au 12 avril au soir

La mobilisation étudiante prend encore de l'ampleur ce jeudi. Marseille Saint Charles est désormais bloqué. Le blocage s'étend au site des quais de Lyon II suite à une grosse AG. Grenoble et Nanterre ont connu leurs plus grosses AG, et le blocage se poursuit, de même qu'à Paris III.

Universités parisiennes

Paris I Tolbiac [BLOCAGE]

Les 26 et 29 mars, AG de 800 étudiants reconduisent le blocage

La présidence a été contrainte d'annuler les élections des 28 et 29 mars.

CRS autour de la fac le 29 mars au soir. Le président de la fac menace de faire intervenir la police.

Le 3 avril, une AG d’environ 1500 étudiants vote le blocage illimitée jusqu’au retrait de la loi

Le 3 avril au soir, un amphi N bondé de plusieurs centaines d'étudiants participent à un débat avec Friot et Lordon sur la révolution

Le 5 avril, l'AG des personnels de Paris I appelle à la grève à partir du 6 et menace de ne pas faire passer les examens.

Le 6 avril à 23h, une milice fasciste attaque Tolbiac, mais l'assaut est repoussé.

AG d'environ 1000 étudiants lundi 9 avril. Le blocage continue.

Mercredi 11 avril, le président de Paris I demande l'intervention des flics. Beaucoup de soutiens arrivent à Tolbiac, et un immense meeting interpro avec environ 2 000 personnes se déroule dans la fosse de Tolbiac

Sorbonne

Occupation de la Sorbonne jeudi 12 avril après midi. Évacuation par la police peu après 22h.

Paris I Saint Charles [BLOCAGE]

Le 3 avril, une AG vote le blocage de l'administration. Le 5 avril, une AG massive vote le blocage du site à plus de 75%, et une occupation permanente des locaux.

Paris III [BLOCAGE]

Le 5 avril, une AG de 200 étudiants vote le blocage pour lundi 9 avril.

Le 9 avril, une AG d'environ 1 500 étudiants vote la poursuite du blocage, malgré l'intrusion de nervis fascistes dans l'AG.

Le 12 avril, une très grosse AG vote la poursuite du blocage à une écrasante majorité.

Prochaine AG le 18 avril.

Paris IV Clignancourt [BLOCAGE]

3 avril : AG de 280 étudiants vote le blocage du site.

Mardi 10 avril, une énorme AG de plus de 700 étudiants vote la poursuite du blocage (546 pour, 145 contre)

Paris VI Jussieu

AG à 80 dans la semaine du 3 avril.

Blocage effectif mardi 10 avril matin, suivi d'une AG de 150 étudiants et enseignants : principe de bloquer lors de la prochaine journée d'action adopté

Paris VII Diderot

Mardi 10 avril, AG de plusieurs centaines de personnes. Prochaine AG vendredi 13 avril.

Paris VIII Saint Denis [BLOCAGE]

3 avril : blocage de l’université dès le matin.

Vendredi 6 avril, AG de presque 1000 étudiants reconduit le blocage.

Mercredi 11 avril, une AG de presque 1000 étudiants reconduit le blocage.

Paris X Nanterre [BLOCAGE]

AG de 130 étudiants le 29 mars. Jusqu'à 250 en AG la semaine du 3 avril.

La présidence interdit la tenue de la coordination nationale étudiante les 7 et 8 avril, mais elle se tient quand même.

Lundi 9 avril, violente intervention policière au cours d'une AG d'environ 300 étudiants. Arrestations.

Mardi 10 avril, une AG de 700 étudiants vote le blocage et l'occupation.

Mercredi 11 avril, une AG du personnel (150 personnes) réclame la démission du président de l’université

Mercredi 12 avril, une AG de plus de 800 étudiants vote le blocage de tous les bâtiments et la validation automatique des examens (15/20 pour tous).

Prochaine AG le 17 avril

Paris Sciences Pô

AG de 250 étudiants le 5 avril.

Paris EHESS [BLOCAGE]

Blocage mardi 10 avril. L'AG du 10 avril (environ 100 personnes) vote le blocage jusqu'aux vacances.

Universités en régions

Aix en provence

Le 5 avril, une AG de 150 étudiants vote l'occupation illimitée d'un amphi.

Angers

Le 3 avril, une AG d'une quarantaine d'étudiants a été interrompue par une quinzaine d'individus d'extrême droite du « Rassemblement des étudiants de droite ».

Bordeaux II [BLOCAGE]

Le 6 mars, le président de l'université fait intervenir les flics en pleine AG étudiante.

Blocage du site de la Victoire (sciences humaines) depuis le 15 mars.

Le collectif « Bordeaux Victoire contre la sélection » annonce qu’il recevra la prochaine « coordination nationale des luttes » les 31 mars et 1er avril

Environ 200 personnes à l'AG interpro du 4 avril

Brest

Un amphi est occupé depuis le 3 avril.

Caen

AG du 28 mars vote le blocage du bâtiment de lettres ; intervention de la police en fin d'après midi.

Chambéry

Le 3 avril, AG de 120 étudiants sur le site scientifique ; occupation d'un amphi.

Dijon

Occupation de la maison de l'université le 28 mars par 70 étudiants.

AG d'une centaine d'étudiants le 29 mars ; occupation de plusieurs salles.

Mercredi 4 avril, l'université a été bloquée entre 6h30 et 8h30 par une centaine d'étudiants avant d'être débloquée violemment par les vigiles et la direction de la fac.

Grenoble [BLOCAGE]

L'AG du 5 avril vote le blocage d'un bâtiment (Stendhal) lundi 9 avril.

Le 9 avril, une AG de 600 étudiants vote la poursuite du blocage

Le 12 avril, une gigantesque AG de plus de 1000 étudiants vote la poursuite et l’extension du blocage (739 pour, 255 contre, 22 abst, 10 nppv)

Le Havre

Occupation de l'université le 27 mars au soir, levée le 28 mars au matin.

Lille II

A Lille II (fac de droit), des étudiants ont été agressés le 26 mars par l'extrême droite après une AG. Manif de plus de 200 étudiants contre l'extrême droite le 27 mars. Fac fermée depuis le 28 mars et jusqu'au 3 avril.

Des profs de fac refusent de classer les futurs étudiants (http://urlz.fr/6P0d)

Environ 300 étudiants ont manifesté le 3 avril. L'AG du 3 avril (environ 200 étudiants) vote l'annulation des examens.

La flic réprime les étudiants lundi 9 avril pour permettra la tenue des examens

Mardi 10 avril, la mobilisation se développe pour organiser le boycott des examens. Des AG de filières ont voté le boycott des examens.

Mercredi 11 avril, AG de plusieurs centaines d'étudiants.

Limoges [BLOCAGE]

La fac des lettres et sciences humaines est bloquée depuis le 3 avril. L'AG du 3 avril après midi a réuni environ 200 étudiants. En vacances depuis le 7 avril.

Lyon II [BLOCAGE]

L'AG du 3 avril au soir (environ 200 étudiants) vote l'occupation de l'amphi présidentiel pendant une semaine

Mardi 10 avril, une AG de personnels vote le refus d'appliquer Parcoursup : https://lc.cx/W5C2

Blocage du site de Bron mercredi 11 avril. Une AG de 300 étudiants vote le blocage.

Jeudi 12 avril, une AG de 800 étudiants sur le campus des Quais vote le blocage (535 pour, 198 contre, 25 abst)

Marseille Saint Charles [BLOCAGE]

Le 5 avril, une AG de 150 étudiants vote l'occupation d'un amphi.

Le 11 avril, une AG vote le blocage de l'université ; le blocage est effectif le 12 avril.

Metz [BLOCAGE]

Blocage de l'UFR de lettres voté le 5 avril par une AG de 370 étudiants

Le 11 avril, l'AG de plus de 1000 étudiants vote la poursuite du blocage

Montpellier (ex I et II)

Dans la nuit du 22 au 23 mars, une bande de nervis fascistes armés agresse très violemment des étudiants, avec la complicité du doyen de droit Pétel.

Le doyen Pétel a du démissionner. Mis en garde à vue puis mis en examen avec un autre prof.

Fac réouverte le 3 avril

Montpellier III [BLOCAGE]

AG mardi 27 mars de près de 2500 étudiants vote l'occupation illimitée et le blocage de l'université, qui est bloquée depuis mi mars.

Mercredi 4 avril, l'AG des personnels a voté le semestre gratuit pour tous les étudiants. L'AG étudiante regroupe environ 500 étudiants.

Nancy (Faculté de lettres) [BLOCAGE]

Blocage de l'université depuis le 22 mars.

Le 28 mars, une énorme AG de 1000 étudiants votent la poursuite du blocus (604 pour, 366 contre) (https://lc.cx/P6kE)

Le 5 avril, une AG de plus de 1200 étudiants vote la poursuite du blocage (738 pour, 469 contre)

Nantes [BLOCAGE]

AG de plus de 700 étudiants le 27 mars vote le blocage les jours de mobilisation.

AG interluttes le 29 mars au soir avec 200 personnes (CGT, SUD...)

Blocage levé le 30 mars mais des amphis restent occupés.

Prochaine AG le 3 avril avec le blocage illimité à l'ordre du jour.

Lors de l’AG du 3 avril, une énorme AG de plus de 1300 étudiants vote le blocage illimité (800 pour, 500 contre).

Mardi 10 avril, l'AG de lutte vote le blocage des examens et revendique la validation automatique des examens.

Nice

Blocage de l’université le 3 avril.

Une AG a voté le déblocage de la fac le 4 avril.

Mardi 10 avril, une trentaine d'étudiants manifestent devant le conseil d'administration

Pau [BLOCAGE]

Blocage mardi 3 avril. Une AG de plus de 150 étudiants le 4 avril vote l'occupation d'une salle.

Lundi 9 avril, une AG de 150 étudiants vote le blocage de la fac (avec une majorité de 20 voix)

Mardi 10 avril, l'université était bloquée conformément au vote de la veille.

Poitiers [BLOCAGE]

3 avril : Blocage de l'UFR de Sciences humaines

4 avril : Blocage de l'UFR de Sciences humaines et de l'UFR de lettres ; manif commune avec les cheminots

Rennes II [BLOCAGE]

Un amphi de la fac est occupée depuis mi mars.

L'AG du 4 avril vote le blocage pour lundi 9 et mardi 10 avril.

Blocage effectif lundi 9 avril.

Mardi 10 avril, monumentale AG de 2600 étudiants vote la poursuite du blocage (1611 pour, 880 contre, 58 abstentions)

Rouen (Sciences humaines) [BLOCAGE]

Blocage depuis le 28 mars.

AG d'une centaine d'étudiants le 28 mars. Plus de 200 étudiants participent au blocage le 29 mars.

Le 29 mars au soir, le service de sécurité de la fac a levé le blocage, mais les étudiants ont tenu les piquets de grève le 30 mars au matin.

Le 9 avril, l'AG étudiante vote le blocage de la fac.

Strasbourg [BLOCAGE]

Occupation du « palais universitaire » depuis le 22 mars mais pas de blocage

AG de plus de 250 étudiants le 28 mars (https://lc.cx/P6kb)

Attaque de l'extrême droite le 29 mars contre des étudiants qui décollaient sur le campus des affiches du « Bastien social » (https://lc.cx/P6kL)

L'AG du mercredi 4 avril (environ 150 étudiants) vote l'occupation nocturne : intervention des flics peu après 20h

Lundi 9 avril, blocage et tenue d'une AG de 350 étudiants qui reconduit le blocage.

Mardi 10 avril, une AG de plus de 400 étudiants vote la poursuite du blocage

Mercredi 11 avril, En marche, l'UNI, et Génération identitaire s'unissent pour débloquer l'université sous la protection de la police et avec le soutien de la direction. Une AG de 900 étudiants vote ensuite la levée du blocage à une courte majorité (420 pour le blocage, 430 contre).

Le 12 avril, l’AG vote le blocage du bâtiment principal (patio) à partir de lundi.

Toulouse le Mirail [BLOCAGE]

Le Mirail est entièrement bloqué depuis le 6 mars.

Mise sous tutelle de l'université depuis le 20 mars.

Le 22 mars, une AG de plus de 1000 étudiants reconduit le blocage (866 pour, 280 contre)

Le 26 mars, une AG de près de 2000 étudiants reconduit le blocage (983 pour, 648 contre)

Le 29 mars, une AG de près de 1000 étudiants reconduit le blocage. Une motion est votée, interpellant les directions syndicales pour qu'elles appellent à la grève reconductible à partir du 3 avril (https://lc.cx/P6nF)

Le 3 avril, une AG d’environ 1000 étudiants vote la reconduction du blocage (693 pour, 267 contre)

Le 10 avril, l'AG vote la poursuite du blocage jusqu'au 30 avril.

Tours

Le 3 avril, une AG de plus de 200 étudiants a voté le blocage

Le 6 avril, l'AG lève le blocage (168 pour le blocage, 194 contre)

Mardi 10 avril, le lycée Balzac a été bloqué. L'AG étudiante vote l'occupation de plusieurs amphis.

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Universités

La mobilisation étudiante se poursuit et s’amplifie: état des lieux

La mobilisation étudiante s’amplifie malgré les vacances, malgré la répression.
Lundi 16 avril, des AG d’une ampleur historique a eu lieu à Rennes II avec près de 5 000 étudiants.
Mardi 17 avril, une énorme AG de près de 2000 étudiants a eu lieu à Nanterre. Voilà la réponse des étudiants au mépris de Macron qui parlait dimanche soir d’une bande « d’agitateurs professionnels ».
Et désormais, c’est même Sciences-Pô qui est occupé !
Preuve de la force de la mobilisation : même pendant les vacances, les universités restent occupées, ouvertes, et actives ! Elles sont un pôle de convergence pour construire le « tous ensemble » face au gouvernement. La journée interprofessionnelle doit permettre au mouvement d’ensemble de franchir un cap !

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Education

Réunion "En marche" sur l’éducation bordélisée à Nanterre

Jeudi 12 avril, les responsables locaux du parti présidentiel étaient plutôt mal inspirés de vouloir tenir une réunion sur l’éducation à Nanterre, dans le contexte actuel. D’ailleurs, de source syndicale, il semblerait que beaucoup de réunions macronistes aient été annulées dernièrement, notamment sur Paris. De fait, jusqu’au dernier moment, nous (celles et ceux qui voulaient bordéliser cette réunion) ne savions pas, jusqu’au dernier moment, si la réunion macroniste allait avoir lieu sur Nanterre.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Universités

Blocage et AG sans précédent à l’Université Paris 3 !

Article paru sur le site du NPA : Ce lundi 9 avril, des étudiant-e-s de l’Université Paris 3 ont pris l’initiative de bloquer l’accès aux bâtiments. Cette initiative résultait d’un choix mûrement réfléchi et faisait suite à une intense campagne d’information sur le « plan étudiant » du gouvernement. L’enjeu était d’étendre le mouvement de blocages étudiants qui touche déjà plus de quarante établissements d’enseignement supérieur, avec pour objectif le retrait des contre-réformes gouvernementales.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook