[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Bilan du secrétariat national jeunes des 16 et 17 juin

Par Jeunes de la TC (24 juin 2012)
Tweeter Facebook

Bilan du secrétariat national jeunes des 16 et 17 juin : Malgré des velléités de clarification politique, peu d’avancées significatives

La rupture semble consommée entre la majorité du secteur jeune (plateforme Z) et sa minorité (plateforme X, composée principalement de militant-e-s de la GA), cette dernière n'ayant envoyé qu'un observateur. Les discussions n'ont donc pas été centrées sur les stériles et habituelles polémiques et un véritable débat de fond a pu être amorcé sur l’état du secteur jeune (et plus généralement du parti). Le renforcement du secteur jeune suite à la campagne Poutou (du moins dans les endroits où elle a été menée) montre que défendre ses couleurs face aux réformistes est une stratégie payante. L'opinion générale qui s'est dégagée est que le NPA ne doit plus hésiter et s'orienter dans une voie clairement révolutionnaire. Nous nous réjouissons d'un tel constat (même s'il arrive un peu tard), que nous défendons depuis la création du parti et que nous mettrons de nouveau en avant lors de la Conférence Nationale de Juillet et du prochain Congrès.

Néanmoins, il reste maintenant à passer de la parole aux actes et nous n’avons pour le moment constaté aucune inflexion. Nos désaccords stratégiques avec la majorité demeurent, par exemple avec son idée que l’on pourrait arracher la base militante aux directions syndicales sans les combattre frontalement ou avec sa conception du gouvernement des travailleurs comme une lointaine et abstraite perspective alors que c’est pour nous un objectif politique permettant de défendre un véritable programme de transition dans la lutte de classe. Nous sommes également en désaccord avec le refus que le secteur jeune se prononce sur des sujets qui ne se réduisent pas à la seule jeunesse. Ainsi le SNJ affirme sa solidarité avec le peuple grec, mais sans analyse de la situation sur place, de qui sont les ennemis des travailleurs grecs et comment les vaincre. De même, un bilan technique de la campagne Poutou est effectué (nombre de nouvelles intégrations, de contacts pris, etc.) mais pas de bilan politique, au motif que c'est au CPN de discuter de ces sujets. Nous pensons au contraire que le secteur jeune ne doit pas se contenter d'être autonome dans son action, mais également dans son élaboration. Le rejet de nos amendements a entraîné notre abstention sur le texte final.

L'AG non-mixte tenue lors du SNJ a permis de discuter de l'actualité du mouvement féministe, en particulier des attaques contre les acquis des femmes (abrogation du délit de harcèlement sexuel) et de comment concevoir notre orientation féministe. Un bilan de la direction femmes des dernières Rencontres internationales des jeunes (RIJ) a montré qu'il y a eu des lacunes importantes qu'il fallait résoudre en menant des discussions politiques entre délégations et entre camarades.

R. et R., délégué-e-s de la plateforme Y, soutenue par la Tendance CLAIRE

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Programme

Un nouveau manifeste réformiste malheureusement approuvé par des dirigeant·es de la IVe Internationale et du NPA

Deux ans après le texte « Les défis pour la gauche dans la zone euro », un « Manifeste pour un nouvel internationalisme des peuples en Europe » a été rendu public le 20 mars 2019. Ce texte se situe dans le prolongement du précédent, mais son ambition est bien plus grande. Il fait une centaine de pages et se présente comme « un programme qu'un gouvernement de gauche populaire devrait mettre en œuvre lors de la première année de son mandat ».

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook