[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Marche de la dignité 31 octobre (Appel d’une camarade)

Par Malika Charles (27 octobre 2015)
Tweeter Facebook

Tu marcheras pour tou-te-s les mort-e-s pour rien, tué-e-s lâchement d’une balle dans le dos, tabassé-e-s à mort ou jeté-e-s dans un fleuve.

Tu marcheras pour la dignité humaine, pour croire encore que tu as le droit d’y croire.

Tu marcheras pour tous les opprimé-e-s, les discriminé-e-s ou méprisé-e-s, parce qu’ils/elles ne portent pas le nom qu’il faudrait porter, ou parce qu’ils/elles n’auraient pas « la bonne couleur de peau » ou parce qu’ils/elles n’habiteraient pas le bon quartier…

Tu marcheras pour les Arabes, les Africain-e-s, les Rroms, ceux/celles qui aujourd’hui trinquent plus que les autres parce que désigné-e-s comme les boucs émissaires de notre triste époque. Tu marcheras pour les histoires du passé qu’on a si longtemps préféré ignorer au détriment d’autres histoires, comme si une hiérarchie devait prévaloir.

Tu marcheras pour croire qu’il est possible de changer les choses, de débattre en toute franchise, sans hypocrisie, pour aller de l’avant et ouvrir un autre champ des possibles.

Tu marcheras en espérant qu’un jour ceux qui ont tué gratuitement, lâchement, animés par la haine, soient jugés au même titre que d’autres, et qu’on cesse de leur trouver des excuses sous prétexte qu’ils seraient des hommes « assermentés ».

Tu marcheras pour que la loi qu’on dit applicable à tous, le soit enfin, sans faire de la loi une justice à deux niveaux.

Tu marcheras pour la dignité de ton père, Algérien, cuisinier de profession, mort à 49 ans, qui s’est tenu droit comme il a pu, arrivé en France à l’âge de 20 ans.

Tu marcheras pour la dignité de ta mère, Française, ouvrière en usine puis vendeuse de lingerie au Printemps, venue de son bourg de Picardie pour trouver de quoi mieux vivre à Paris, qui se foutait des sales pensées des uns ou des autres parce qu’elle vivait avec un Algérien.

Tu marcheras pour tous les couples mixtes, tous ceux qui se sont aimés au-delà de ce qu’on nomme « les différences ».

Tu marcheras pour dire oui à la dignité, à la dignité de tou-te-s, oui.

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Antiracisme

19 février : Ménilmontant capitale de l’antiracisme ?

Le rassemblement de Ménilmontant signifiait d’abord se rassembler contre l’antisémitisme dans toutes ses formes, mais aussi contre tous les racismes, à égalité. Les racismes ne sauraient être hiérarchisés et tous doivent être combattus. Combattus politiquement, et certainement pas moralement comme s’il s’agissait simplement d’une question individuelle. À l’appel de l’UJFP, ce sont quelque 400 personnes qui se sont retrouvé·e·s mardi 19 février à Ménilmontant qu’ils ont rebaptisé « capitale de l’antiracisme ».

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Antiracisme politique

Le collectif Rosa Parks à Paris 8 : détermination, dignité, égalité !

Ce mardi 20 novembre a eu lieu le premier meeting du Collectif Rosa Parks, qui regroupe plusieurs structures militantes de l’antiracisme politique, (par opposition à l'antiracisme moral qui considère que le racisme est un problème de morale individuelle) dans une université. La veille, Edouard Philippe annonçait l'augmentation des frais d'inscription pour les étudiant.e.s étranger.e.s extra-européen.ne.s, inaugurant une politique ouvertement discriminatoire dans l'enseignement supérieur et la recherche.

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Racisme

Macron dit ce qu’il pense sur les migrant-e-s, les grands médias font la sourde oreille

Le mardi 6 novembre, Emmanuel Macron était en déplacement à Douaumont (Meuse), pour rencontrer des anciens combattants dans le cadre des commémorations officielles de la boucherie de Verdun. À son insu, il a été enregistré alors qu’il révélait sa véritable pensée sur les migrant-e-s. Ce volet de la commémoration, un des moins hypocrites sans doute, est passé presque inaperçu dans les grands médias. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook