[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Rennes. Deux Gilets jaunes interpellés à leur domicile par le Raid

Gilets-jaunes Répression

Brève publiée le 20 février 2019

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-deux-gilets-jaunes-interpelles-leur-domicile-par-le-raid-6229599

Manifestation des Gilets Jaunes à Rennes.

Le Raid a mené deux interventions dans les quartiers de Villejean et du Blosne, à Rennes, tôt en matinée, ce mardi 19 février, pour interpeller deux hommes. Ils sont soupçonnés de dégradations dans le cadre d’une manifestation du mouvement des Gilets jaunes, à Rennes, samedi 2 février.

Deux opérations simultanées. Deux équipes du Raid, l’unité d’élite de la police nationale, sont intervenues vers 6 h 30, ce mardi 19 février, dans deux quartiers de Rennes, à Villejean, et avenue du Canada, au Blosne.

Les policiers, une douzaine au total, ont interpellé à leur domicile deux hommes âgés d’une trentaine d’années. Ils sont soupçonnés de dégradations dans le cadre d’une manifestation du mouvement des Gilets jaunes, à Rennes, samedi 2 février.

Un troisième samedi de violences à Rennes

Ce jour-là, en début d’après-midi, environ 300 gilets jaunes ont défilé dans le centre-ville. Vers 16 h 30, le climat s’est tendu. Plusieurs vitrines de commerces et agences bancaires ont été dégradées. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les groupes de manifestants. L’un d’eux avait été interpellé.

Vidéo intégrée

La maire de Rennes, Nathalie Appéré, avait dénoncé ces dégradations« Le centre-ville de Rennes a connu un 3e samedi de débordements et de dégradations. Un samedi de trop ! »

Manifestation interdite des gilets jaunes et casseurs à Rennes le 2 février. Bilan ? Plusieurs vitrines cassées et des affrontements avec les forces de l’ordre. Ici agence immobilière Giboire. | OUEST FRANCE

En garde à vue au commissariat

Ces deux interpellations font suite à un travail d’enquête et d’identification mené par les policiers de la sûreté départementale de Rennes.

Les deux hommes sont actuellement entendus en garde à vue au commissariat de la capitale bretonne. Selon nos informations, les enquêteurs semblent disposer de suffisamment d’éléments pour les impliquer dans ces dégradations.

Selon quelques témoignages, les voisins ont été « très surpris » par le déploiement de forces lors de l’interpellation des deux hommes. Plusieurs véhicules de police stationnaient devant les immeubles où sont domiciliés les hommes.