[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    OPERA : les sombres manœuvres du pouvoir. La digne réponse des intéressés

    Décembre2019

    Brève publiée le 30 décembre 2019

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.frontsyndical-classe.org/2019/12/opera-les-sombres-manoeuvres-du-pouvoir.la-digne-reponse-des-interesses-nous-ne-pouvons-pas-etre-la-generation-qui-aura-sacrifie-les

    En totale contradiction avec ses déclarations depuis des mois sur sa volonté proclamée de mettre fin aux régimes spéciaux, de ne pas utiliser la "clause du grand père" visant à sacrifier les générations à venir, la jeunesse en misant sur l'étroitesse et le corporatisme supposés des actuelles générations le pouvoir vient une fois de plus de se disqualifier.

    Puisque pour neutraliser à l'Opéra et à la Comédie française le mouvement qui réclame le RETRAIT de la contre-réforme il propose aux personnels en exercice de les " épargner".

    S'attirant une digne et cinglante réplique!

    Puisque : Dans un texte publié le lendemain et partagé sur Facebook par plusieurs danseurs de l'Opéra, ces derniers opposent une fin de non-recevoir au gouvernement.

    « Il nous est proposé d'échapper personnellement aux mesures, pour ne les voir appliquées qu'aux prochaines générations. Mais nous ne sommes qu'un petit maillon dans une chaîne vieille de 350 ans. Cette chaîne doit se prolonger loin dans le futur: nous ne pouvons pas être la génération qui aura sacrifié les suivantes », disent-ils.


     

    MACRON, le peuple n'arrête pas de te dire  : c'est ta contre-réforme qu'il faut retirer et cesser tes entreprises indignes de DIVISION!

    ____________________________________

    Par C.M. avec AFP

    Le 28 décembre 2019 à 17h11, modifié le 28 décembre 2019 à 20h42
    Le gouvernement fait un pas chassé vers les danseurs de l'Opéra de Paris, en grève contre le projet de réforme des retraites. Il a ainsi proposé dans un courrier envoyé à Stéphane Lissner, le directeur général de l'institution, que le nouveau texte entre en vigueur seulement pour les danseurs recrutés à partir de 2022, un document révélé par nos confrères des Échos.

    « La réforme entrera en vigueur pour les danseurs recrutés après le 1er janvier 2022, tandis que les règles actuelles seront maintenues pour les danseurs recrutés avant cette date », écrivent le ministre de la Culture, Franck Riester, et le secrétaire d'État chargé des retraites, Laurent Pietraszewski, dans cette lettre datée du 23 décembre.

    _________________

    On remarquera que Les Echos jamais en retard d'une courbette auprès du pouvoir s'empresse de titrer :

    En oubliant de signaler que ce n'est pas ce qu'ils demandent et que nombre d'entre eux refusent cette proposition en solidarité avec les générations à venir !