[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Sortie de conflit dans les transports à Dijon après 29 samedis de grève

lutte-de-classe

Brève publiée le 4 décembre 2013

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

  DIJON, 04 déc 2013 (AFP) - Un accord a été trouvé mardi soir entre la direction de Divia, société de transports de l'agglomération dijonnaise, et les syndicats CGT et FO, qui menaient une grève chaque samedi depuis 29 semaines, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

      Depuis 29 semaines consécutives, une grève à l'appel des syndicats CGT et FO de Keolis Dijon, société exploitante du réseau Divia, perturbaient les transports dans l'agglomération pour réclamer une "valorisation de 12,5% a minima" du samedi travaillé.

      "Après six réunions de négociation tenues ces trois dernières semaines, la direction de Keolis Dijon et les organisations syndicales à l'origine du préavis de grève ont signé, ce jour (mardi), un accord permettant de trouver une issue au conflit", a annoncé la direction dans un communiqué.

      "La direction a réaffirmé qu'il était exclu de revoir les conditions de rémunération des samedis s'agissant d'un jour normal d'activité en France. En revanche, il a été convenu de trouver une organisation de travail permettant d'offrir aux salariés concernés une meilleure répartition des samedis travaillés (en alternance, un samedi sur deux)", a-t-on précisé.

      L'accord a également abouti au "versement d'une prime exceptionnelle d'intéressement de 250 euros bruts par salarié".

      Selon le délégué CGT Frédéric Pinsot, "la direction a bien voulu négocier sur l'organisation du travail au bout de trente semaines de conflit, ce qui aurait pu être réglé beaucoup plus tôt".

      "Notre seul regret est que ça a traîné trente semaines car la direction et le donneur d'ordre, le Grand Dijon, ont joué le pourrissement du conflit. Or, on était toujours sur le même taux important de mobilisation avec 41% de grévistes samedi dernier", a dit le syndicaliste.

      Fin octobre, tandis que les négociations avaient achoppé, la direction avait assuré lors d'une conférence de presse que "80% des départs habituels" étaient assurés les samedis de grève.

      Des "mesures de dédommagement à l'intention des clients les plus fidèles de Divia" vont être mises en place, a ajouté la direction de Keolis Dijon.