[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Mobilisation du 17 novembre : notre position

Par Tendance CLAIRE (13 novembre 2018)
Tweeter Facebook

Nous avons soutenu, avec d'autres camarades du comité exécutif de notre parti, une proposition de communiqué  (cf. ci-dessous) pour que notre parti appelle à la mobilisation du 17 novembre, tout en donnant un cadre à cette intervention. Malheureusement, une majorité du comité exécutif a rejeté cette proposition. Néanmoins, nous nous félicitons que notre parti ait infléchi sa position sur le 17 novembre dans son dernier communiqué (https://npa2009.org/communique/contre-le-gouvernement-des-riches-bloquer-loffensive-taxer-les-profits-augmenter-les). Notre parti prend enfin position contre la hausse des taxes sur l'essence, et en général pour l'abrogation de toutes ces taxes anti-sociales sur la consommation. Il n'est plus non plus sur une ligne de boycott du 17 novembre, en consentant à soutenir certaines initiatives. Mais nous regrettons que notre parti ne participe pas, de plein pied, à la mobilisation du 17 novembre, sur ses propres bases anticapitalistes. 

Proposition de communiqué du NPA (rejeté lundi 12 novembre par le comité exécutif du NPA)

Le NPA s’oppose à l’augmentation des taxes sur les carburants qui frappe en premier lieu celles et ceux qui n'ont souvent pas d'autre choix que d'utiliser leur voiture pour aller travailler ou circuler pour les besoins de la vie quotidienne.

Le 17 novembre, de très nombreux rassemblements, actions, et blocages seront organisés partout en France. La colère populaire va souvent bien au-delà de la simple remise en question de la hausse des taxes sur l’essence. C’est l’ensemble de la politique de Macron, au service des plus riches, qui est remise en cause.

Localement, partout où cela est possible, nous cherchons des partenaires organisés et/ou des personnes volontaires pour discuter d’initiatives assumant clairement leur rejet des récupérations par les droites plus ou moins extrêmes et voulant lutter contre ce « gouvernement des riches ». Nous appelons à participer aux actions lorsque celles-ci n’émanent pas du patronat routier ni de l’extrême droite et ne défendent pas des positions réactionnaires, xénophobes ou autoritaires. Nous soutenons les appels à la grève le 17 novembre, qui commencent à apparaître, comme ceux de la CGT PSA Poissy ou la CGT PSA Mulhouse. C’est selon nous tout le mouvement ouvrier qui doit se mobiliser le 17 novembre, sur ses propres bases, pour impulser un mouvement d’ensemble contre le gouvernement.

Ainsi, dans les rassemblements et blocages, nous ne mêlerons pas nos colères à celles du patronat routier et aux récupérations de l’extrême droite. Nous y défendrons l’abrogation des taxes indirectes sur la consommation (TVA, taxes sur l’essence, etc.), l’augmentation des salaires, la gratuité des transports en commun, l’expropriation des grands groupes capitalistes, à commencer par les groupes de l’énergie, et la nécessité de sortir du capitalisme pour réellement être en capacité de régler les problèmes écologiques.

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

France

Derrière les bons sentiments... Macron protège les riches et nous arnaque !

Au début de son discours, Jupiter a pris son air martial pour dénoncer les violences des méchant.e.s gilets jaunes. Ce larbin du grand capital n'a visiblement pas mesuré l'indécence de son propos : alors que des dizaines de gilets jaunes et de lycéen.ne.s ont été mutilé.e.s, que 150 lycéen.ne.s ont été humilié.e.s et insulté.e.s pendant des heures à Mantes-la-Jolie, que des centaines de personnes ont été arrêtés sans aucun raison, juste pour faire peur et dissuader les gens de manifester, il s'offusque des bris de vitrines et des feus de poubelle. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Education

Les gilets jaunes et nos élèves nous montrent la voie: tou-t-e-s ensemble, on peut gagner

Sur le papier, le SNES-FSU, Sud-Education, la CGT-Educ’Action et le SN-FO-LC sont pour l’abrogation de Parcoursup, de la réforme du bac et de celle des lycées (général-technologique et professionnel). Mais les directions syndicales n’ont pris aucune initiative en ce sens-là depuis des mois, bien que la profession soit majoritairement opposée à ces contre-réformes.  Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Acte 4 des Gilets Jaunes a Paris : le soulèvement en marche

La détermination des gilets jaunes n’est plus à démontrer, mais elle mérite bien qu’on insiste sur elle et qu’on la salue. Dès le matin, des groupes ont tenté de rejoindre les Champs Elysées puis c’est dans toute la ville qu’ont eu lieu des rassemblements, des manifestations sauvages (entendues comme manifestations sans parcours déposé en préfecture), des affrontements contre la police. Saint-Lazare, Madeleine, Opéra, Concorde, République, Rivoli, partout dans Paris se répandait le souffle de la révolte qui emporte tout sur son passage Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Syndicalisme

Les directions syndicales protègent Macron : que pouvait on réellement attendre d’autre ?

Ce jeudi s’est réunie l’intersyndicale au complet pour discuter de la situation sociale et du mouvement des Gilets Jaunes. Le résultat de cette réunion a été un  texte ignoble que seul Solidaire n’a pas signé) dans lequel les différentes directions appelaient expressément Macron à les concerter (le fameux « dialogue social ») mais, pire encore, ont condamné les violences des manifestants de samedi. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook