[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Le Finistère (29) contre la loi Travail 2 le 12 septembre

Il y a finalement eu cinq lieux de rendez vous dans le Finistère contre quatre prévus initialement par l'intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaire). Un rassemblement supplémentaire a effectivement eu lieu à Carhaix où l'intersyndicale et Collectif Kreiz Breizh se sont joints pour mobiliser dans le centre Bretagne. L'initiative s'est avérée payante puisque 500 personnes ont répondu à l'appel, dont des lycéens de l'école Diwan soucieux de lutter contre la précarisation du Travail.

Les quatre autres rendez vous ont également été des succès relativement à la taille des villes et aux mobilisations habituelles : 3000 personnes à Quimper, 1200 Morlaix, 400 à Quimperlé et environ 6000 à Brest.

À Brest, les manifestant.e.s étaient surtout issus des secteurs qui se mobilisent régulièrement, excepté une participation massive des sections CFDT d'associations touchées par la suppressions d'emplois aidés. La bataille contre la loi Travail 1 a donc été perdue mais pas la guerre sociale contre Macron ! Les prises de paroles des syndicats CGT, FO, FSU, Solidaire qui appelaient à amplifier et étendre la mobilisation avec ici où là, selon les cas, des références à la grève interprofessionnelle, ont provoqué des réaction très enthousiastes de la foule. Notons, au passage, le discours très offensif de Nadine Hourmant, secrétaire départementale de l'UD FO en lutte contre la reddition sans combattre de Mailly face à Macron.

À l'issue de la manifestation, l'AG à l'initiative du Front social 29 a réuni une centaine de personnes. Il y a eu quelques interventions témoignant des problèmes et des enjeux qui rendent nécessaire la convergence des luttes entre le privé et le public, notamment dans la Santé et l'Éducation. Un témoignage émanant d'un groupe d'étudiants jusqu'alors sceptique sur la capacité de ce secteur à se mobiliser sur Brest a fait part d'une volonté de faire un travail de mobilisation suite au succès de la manif. Du point de vue de l'auto-organisation, beaucoup de choses restent à faire dans les secteurs des manifestant.e.s qui se sont réuni.e.s car, pour créer une réelle dynamique, il faudrait au moins un secteur mobilisé à l'initiative pour permettre de poser les problématiques de mobilisation en termes plus concrets. En attendant, le Front social 29 continue de construire un cadre d'échange et de mobilisation pour permettre à toutes celles et ceux qui pensent que le gouvernement Macron n'entendra le mouvement social que si celui-ci devient véritablement contraignant, au delà des journées d'actions isolées et sans autre perspective que de négocier de moindre dégradation dans le cadre du dialogue social.

Dans le Finistère, il y a des différences d'approches entre les exécutifs de l'intersyndicale mais aux dernières nouvelles, il semble y avoir une inflexion et une volonté globale de durcir le mouvement de manière unitaire : blocages avec distribution massive de tracts ? grève reconductible ? Simple resserrement du calendrier de mobilisation ?

Le Front social 29 devrait quant à lui, selon son orientation, et à la mesure de ses forces, relayer et participer aux mobilisations en vue de faire converger les luttes et d’œuvrer notamment au blocage économique puisque le gouvernement Macron n'est qu'au service de l'argent.

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

France

En finir avec le "dialogue social", mobiliser à la base et engager une lutte sociale de combat !

A l’appel d’une intersyndicale composée de la CGT, FO, Solidaires, l’UNEF et la FIDL, des dizaines de milliers de manifestant.e.s se sont retrouvé.e.s dans la rue pour la première manifestation nationale depuis la rentrée. Autour du mot d’ordre assez flou « Contre la destruction du modèle social du gouvernement », les manifestations furent une réussite en demie teinte dans la mesure ou elles ont rassemblé... plus de monde que la pathétique journée du 28 juin qui ressemblait plutôt à un baroud d’honneur après la défaite de la « bataille du rail ».

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Loi travail XXL

19 octobre, ou le mauvais chant du cygne

Ce jeudi 19 octobre, la CGT et Solidaires ont appelé à des manifestations et rassemblements dans tout le pays pour protester contre la réforme du code du travail : la loi travail XXL. Malheureusement, le nombre de manifestants était beaucoup plus faible que lors des précédentes journées. Les quelques dates isolées de protestation contre la politique du gouvernement impulsées par les directions syndicales, n’ont finalement rien fait pour construire un mouvement social en capacité de faire reculer le gouvernement, bien au contraire… Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Loi Travail XXL

Toulouse : Une assemblée générale réunissant 400 personnes à l’université du Mirail qui malgré des problèmes lance la mobilisation sur la fac

Après des journées de mobilisations le 12 et le 21 septembre où les étudiant.e.s du Mirail ont été présent.e.s dans les cortèges interorga de fac (sans doute une centaine à chaque fois) et ce sans que la fac ne soit ouverte, la rentrée a sonné le début d’une mobilisation. Dès le premier jour, le 25/09, une interorga réunissant Solidaires Etudiant.e.s, l’UET mais aussi le NPA Jeune s’est réunie pour discuter de la mobilisation à construire contre les multiples attaques de macrons (ordonnances, sélection à l’université, baisse des APL, budget de l’ESR stagnant alors qu’il y a 4000 étudiant.e.s supplémentaires…). Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook