[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Newsletter

    Ailleurs sur le Web [RSS]

    Lire plus...

    Twitter

    Poursuivre le combat pour un NPA révolutionnaire, construire le parti dans les luttes

    Tribune parue dans "Tout est à nous" du 7 février

    Nous avons défendu le projet Z pour un NPA révolutionnaire, démocratique et ouvert, pour le communisme, un programme de transition axé sur le gouvernement des travailleurs, la construction en priorité dans la classe ouvrière, sans négliger les luttes écologistes, féministes, LGBTI.

    Nous avons combattu l’orientation de la majorité X qui, avec son axe du "gouvernement anti-austérité", ouvre encore plus la porte à une "alternative politique" commune avec les réformistes sans rupture avec l’État capitaliste.

    Avec des camarades W et une majorité de la base, nous avons contribué à démocratiser le parti (proportionnelle, rotation mandats).

    Nous avons proposé à la Y de défendre ensemble nos positions communes. Les camarades n’ont pas voulu, mais ont intégré nos propositions pour la lutte de classe immédiate et nous avons donc voté leur "feuille de route" (priorité aux luttes). Nous regrettons qu’une majorité (X, W, CCR) ne l’ait pas votée. Nous proposons aux camarades Y, à toutEs celles et ceux qui le veulent, de nous concerter pour réaliser ces tâches, en convaincre les comités.

    Et, pour que notre parti change d’orientation et redevienne attractif, nous renouvelons notre proposition d’une grande tendance révolutionnaire pluraliste du NPA.

    Télécharger au format pdf

    Ces articles pourraient vous intéresser :

    Front Populaire

    Stopper l’extrême droite par la mobilisation populaire, y compris électorale

    En décidant la dissolution de l’Assemblée nationale, Macron prend le risque terrible que l’extrême droite arrive au pouvoir. Alors qu’il avait été élu, par deux fois, en appelant les démocrates et les républicains à faire barrage au Rassemblement national, il décide de lui donner une opportunité réelle de prendre le pouvoir. Il n’y a là aucun courage, aucun panache, contrairement à ce que prétendent ses tout derniers partisans : contrairement à De Gaulle, ce n’est pas sa propre démission que Macron a mise dans la balance, mais il se limite à celle des député-e-s. On glose beaucoup sur les raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision (sans doute mûrement réfléchie, vu que les résultats des européennes étaient bien annoncés par les sondages). Mais, quels que soient ses calculs et ses intentions, le risque principal est celui d’une victoire du RN, d’autant plus que Ciotti et une partie du parti Les Républicains (LR) viennent de conclure un accord avec lui. Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    France

    Élections européennes : votons et faisons voter pour l’Union populaire !

    La campagne de la France insoumise pour les européennes a confirmé une nouvelle fois sa capacité de mobilisation militante, bien au-delà de toutes les autres forces politiques, avec des meetings et des réunions publiques très fournis, une omniprésence des diffusions, des affichages, des porte-à-porte sur tout le territoire. De ce point de vue, la campagne est en elle-même un succès pour la FI. De plus, par son engagement sans faille pour un cessez-le-feu à Gaza et pour le soutien à la lutte du peuple palestinien, la France Insoumise a réussi le double exploit de s’adresser à de larges segments de la population non-blanche et de la jeunesse tout en étant la cible permanente des médias bourgeois et de la quasi-totalité du champ politique bourgeois, lui-même segmenté par différentes forces politiques opposées les unes aux autres.
     

    Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Palestine

    Mobilisation très mouvementée sur la Palestine à l’université Paris Dauphine

    Suite aux attaques terroristes du 7 octobre par le Hamas et à la soi disant «riposte» de l'État d'Israël, s'est constitué un Comité Palestine à l'université Paris Dauphine composé d'étudiant-e-s et de personnels avec notamment l'implication des collectifs des Mutines, de Solidaires étudiant-e-s, de Sud éducation et de la CGT Dauphine (l’UNEF aussi, mais qui en est sortie ensuite sur le désaccord de l’appel au boycott). La liste de discussion (whatsapp) regroupe tout de même quelques centaines de personnes et il y a une bonne trentaine de militant-e-s actifs/ves.

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook