[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Nouvelles du Rojava

    international Irak Syrie Turquie

    Brève publiée le 30 novembre 2014

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    Par Raphaël, notre camarade du comité Jeunes travailleurs du NPA

    L'attaque d'hier fut un carnage, les théofascistes ont subi une défaite cinglante.

    Après 5 attentats suicide, des myriades de bombes et l'assaut de centaines de Djihadistes, les lignes de défense kurde sont restées intactes. Ce fut même l'inverse qui se produisit ; les lignes de front des théofachistes se sont effondrées dans le quartier de East Botan aujourd'hui aux mains des milices des YPG/YPJ.

    L'OSDH relève au moins 50 morts du côté des djihadistes.

    http://syriahr.com/en/2014/11/50-isis-killed-in-ein-al-arabkobane/

    Les YPG revendiquent la mort de 83 djihadistes et la destruction de 3 chars.

    http://en.firatajans.com/news/news/ypg-83-gang-members-killed-in-kobane.htm

    Dans le même temps les anges de la mort au service de la coalition ont bombardé Rakka aux mains des théofachistes avec pas moins de 30 frappes, le régime syrien fait de même. La ville est soumise à un déluge de feu. Mais au fait, est-ce efficace?

    http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/11/30/une-cinquantaine-de-djihadistes-tues-a-kobane_4531665_3218.html

    Quelques éléments parmi les très nombreuses preuves de l'implication turque.

    http://en.firatajans.com/news/news/witnesses-isis-vehicle-and-members-came-from-turkish-side.htm

    La Turquie nie son implication dans ces attaques mais alors depuis où ont-ils attaqué les djihadistes? Tous les alentours étaient sous contrôle des milices kurdes à l’exception du territoire turc.

    Tout cela montre trois choses:

    - Daech malgré des défaites successives, une grave crise interne et la résistance à toute épreuve de Kobani n'a pas abandonné l'idée de prendre la ville. Que Daech continue à ce rythme là ils vont perdre la bataille et la guerre en quelques mois.

    - Malgré une participation de plus en plus criante de l'armée turque en faveur de Daech cette dernière continue à s'acharner à soutenir un allié pour le coup inefficace. Il n'est pas absurde de parler d'alliance subjective à un tel niveau de soutien.

    - L'ODSH avait publié plusieurs articles au sujet de l'implication turque dans l'attaque sur le poste frontière. Ces articles ont mystérieusement disparu aujourd'hui... Cela aide le financement des frères musulman proches d'Erdogan, le président turc.