[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Revue de presse économique

économie

Brève publiée le 27 décembre 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.les-crises.fr/rdp-27-12-2014-2/

CRISE FINANCIÈRE

Quel Monde ! Non Mais Quel Monde !

"Jadis, les banques centrales faisaient le marché, gendarmes respectés du système financier, que la puissance publique contrôlait. Aujourd’hui, que maitrisent-elles vraiment, du haut de leur indépendance de façade ? Les faits semblent désormais établis : leurs moyens ne sont ni dimensionnés ni adéquats au regard de ce qu’est devenu un monde qui leur échappe. Les mouvements de capitaux sont disproportionnés par rapport à ce qu’elles peuvent mobiliser, et leurs instruments de politique monétaire sont sans prise sur une crise multiforme. Dans ce nouveau monde, le gigantisme atteint par les institutions financières porte à réflexion. Selon SNL Financial – une société américaine spécialisée dans les informations sur les banques et les assurances – JP Morgan Chase, Bank of America, Citi Bank, US Bank et Wells Fargo, détenaient à elles seules 44 % du total des actifs inscrits en 2013 au bilan des banques américaines, soit 6.780 milliards de dollars. En 1990, les cinq plus grandes banques affichaient un total de 457 milliards d’actifs, soit 9,6 % de l’ensemble des actifs bancaires de la même année. "

Source : Blog de Paul Jorion

Les États-Unis préparent la fin de la cotation des métaux précieux et verrouillent le cours officiel du dollar

« Depuis aujourd’hui 22 décembre 2014, la fluctuation des cours des métaux précieux, qui n’était pas vraiment libre d’interventions, est strictement encadrée sur les marchés états-uniens. La valeur du dollar exprimé en or deviendra donc une constante officielle, et absolument non représentative de l’impossibilité d’obtenir une once d’or pour quelque montagne de dollars que ce soit. »

Source : The Vineyard of the Saker

CRISE ÉCONOMIQUE

Chokrane : 2015, le lac des cygnes noirs

« Pour l'économiste Bertrand Chokrane, 2015 sera une année sombre, surtout pour l'Europe, et plus encore pour les économies française et allemande... »

Source : Le Point

100 €uros pendant le week-end: des mères se prostituent pour remplir le frigo

"Triste constat pour les travailleurs sociaux : nombreuses sont les mamans, victimes de la crise, qui se prostituent en Belgique ! Malgré un emploi à temps plein, elles profitent du week-end pour se faire rapidement 100 €uros. Histoire de pourvoir remplir le frigo ! [...] Infirmière en chef, en semaine et travailleuse du sexe, le week-end. Celle que nous prénommerons « Claire » est une maman qui tente de faire face à la crise. Son mari l’a quittée pour une autre. Pour subvenir aux besoins de ses enfants, Claire se livre à la prostitution occasionnelle. Un phénomène récent, selon les travailleurs sociaux, qui touche des ménagères entre 35 et 50 ans bien plus qu’on ne l’imagine en Belgique. […] Dans la capitale, par exemple, les prostituées seraient au nombre de près de 5.000, activité qu’elles exercent en rue, en vitrine ou de manière exceptionnelle."

Source : Sud Info

DÉMOCRATIE

Piratage de Sony : pourquoi est-il très peu probable que la Corée du Nord soit à l’origine de l’attaque ?

"Le truc, avec les adresses IP nord coréennes, c’est que c’est tellement pas banal qu’on les repère tout de suite. Et c’est surtout là que le doute commence à s’installer… L’Internet nord coréen, nous avons quand même un peu examiné ses tuyaux, et la tâche fut rendue assez simple, car cet Internet là, il a une particularité, celle de ne justement pas avoir de tuyau. [...] il faut quand même un minimum de bande passante pour s’attaquer à des infrastructures importantes. Niveau Internet, le pays est tellement pauvre que la légende veut qu’il faut mettre de l’engrais au pied des poteaux téléphoniques pour pinguer son fournisseur d’accès… La poignée de privilégiés qui a accès à Internet surfent avec le débit que nous avions en 1996… le truc « un peu » léger quand on doit se farcir ne serait-ce que la phase de découverte de l’infrastructure de tous les gros médias sud coréens, étape préalable à l’attaque elle même. Le hacker nord coréen est probablement le hacker le plus patient du monde. Un autre élément à avoir en tête, c’est que la connectivité internationale du pays est assurée par un satellite chinois… et par Sprint, une entreprise américaine. Ce petit détail n’est évidemment pas sans poser quelques petits problèmes pour mener « une attaque massive » sur le territoire américain. Pour vous rendre l’image plus simple, nous dirons que même avec un très gros zizi et après deux packs de bière, vous risquez d’avoir du mal à faire déborder un fleuve de son lit. Dernier point, une attaque massive depuis la Corée du Nord dont le flux passerait par un satellite chinois ou par les tuyaux d’une entreprise américaine qui scrute scrupuleusement le moindre paquet émis, niveau discrétion, on a déjà vu un peu plus élaboré."

Source : Reflets

La Corée du Nord, cet ennemi de paille pour durcir le contrôle d'Internet

"En dépit du bon sens et des dénégations de l'intéressée, les Etats-Unis affirment que la Corée du Nord est derrière le piratage de Sony Pictures, et que le pays devra en subir des conséquences. Mais lors d'une conférence de presse, le président américain a surtout profité de cette accusation pour demander un contrôle plus étroit de la sécurité sur Internet, critiquant le "Far West" actuel". […] Qui peut croire une seule seconde après y avoir réfléchi une seule minute que la Corée du Nord est derrière le piratage des serveurs de Sony Pictures ? Comme le détaille Reflets, l'affirmation d'un rapport du FBI selon lequel la dictature communiste serait directement impliquée dans l'attaque subie par le studio de cinéma ne résiste pas à un examen sérieux des faits et des circonstances. S'il ne faut qu'un seul argument pour se convaincre que les Nord-coréens n'ont pas attaqué Sony pour le dissuader de sortir le film The Interview, il suffit de constater que la scène la plus contestée par le régime de Pyongyang a été piratée et mise en ligne."

Source : Numerama

L'affaire Sony démontre la corruption de la justice américaine

"Hollywood tenait la plume du procureur. Une enquête du New York Times réalisée pour partie grâce au piratage des serveurs de Sony montre que la MPAA est très proche du procureur le plus actif contre Google aux Etats-Unis, et que le lobby était derrière les demandes faites à Google de censurer beaucoup plus drastiquement ses résultats de recherche. […] Le New York Times a révélé qu'au moins un procureur américain avait travaillé de façon on ne peut plus étroite avec la MPAA, pour préparer des dossiers de mise en accusation contre Google. Le tout se déroule dans le cadre du projet Goliath mis au point par Hollywood contre Google. […] La MPAA avait également écrit à tous ses adhérents pour leur demander de verser chacun 1000 dollars à la campagne d'un autre procureur très réceptif à leurs soucis, Jon Bruning, qui se présentait pour un poste de Gouverneur (il a finalement échoué). Enfin, la corruption n'est pas que financière. Selon le New York Times, la MPAA aurait financé le lobby Digital Citizens Alliance pour recruter indirectement un lobbyiste très proche du procureur Hood, qui était même son prédécesseur et son mentor."

Source : Numerama

ENVIRONNEMENT

Émissions polluantes : le cartel des camions sévissait depuis 14 ans

"Selon le Wall Street Journal, Daf Trucks, Daimler, Iveco , Scania, Volvo et MAN se sont mis "d'accord sur le calendrier et le niveau de la hausse des prix pour l'introduction de nouvelles technologies d'émission". Une entente "très ancienne", regroupant "un nombre important" d'entreprises. Les constructeurs de poids lourds européens se sont entendus sur les prix pendant 14 ans pour ralentir la mise au point de technologies permettant une diminution des émissions polluantes, rapporte le Financial Times, citant des documents tirés de l'enquête menée par l'Union européenne. [...] La Commission européenne a annoncé fin novembre une accélération de son enquête sur des soupçons d'entente entre constructeurs de poids lourds. Daimler a prévenu la semaine dernière qu'il provisionnait 600 millions d'€uros de plus pour couvrir les coûts relatifs à une enquête antitrust de la Commission européenne"

Source : La Tribune

EUROPE

Le TAFTA aurait un effet nuisible sur l’économie européenne, démontrent deux études

"Destructions d’emplois, baisse des salaires, pertes nettes en terme de PIB... Autant de répercussions négatives du TAFTA/TTIP sur l’économie européenne, pointées par deux nouvelles études qui contredisent l’optimisme affiché par la Commission européenne. Le TAFTA/TTIP, l’accord commercial secret négocié par Bruxelles et Washington, coûterait à l’Europe 600 000 emplois. En France, l’accord entraînerait aussi une baisse des salaires de 5 500 euros par travailleur et le transfert de 8 % du produit intérieur brut (PIB) du travail vers le capital."

Source : Reporterre

Traités de commerce et d’investissement : les États européens paient déjà le prix fort

"Europe-États-Unis (connu sous l’acronyme TAFTA ou TTIP), il est beaucoup question des mécanismes de protection des investisseurs que celui-ci pourrait inclure. Ces mécanismes – dits ISDS – pourraient donner aux multinationales le pouvoir de poursuivre des gouvernements devant des tribunaux privés lorsque ces derniers adoptent des législations nuisibles à leur taux de profit. Comme le révèle une étude approfondie des Amis de la terre Europe, des dispositifs de ce type sont déjà en vigueur en Europe. Et des entreprises – parmi lesquelles EDF, GDF, Vivendi, Servier ou Orange - y ont déjà eu recours pour obliger des gouvernements, principalement en Europe de l’Est, à leur verser de copieuses compensations financières."

Source : Multinationales

Union Européenne : la dérive fascisante

"Un tropisme d’extrême droite s’est installé sur un vieux continent dont on aurait pu penser qu’il était vacciné contre la barbarie fasciste. Parmi les signes qui ne trompent pas, la création d’une force d’intervention militarisée de 3 000 hommes destinée à réprimer brutalement toute contestation populaire ne laisse pas d’inquiéter dans un ensemble qui compte des dizaines de millions de chômeurs et de pauvres. [...] Pour que l’ordre règne, pour que le capitalisme puisse mener sa guerre en paix, l’Union européenne s’est donc dotée d’une force d’intervention militarisée de 3 000 hommes, une gendarmerie européenne plus connue sous le nom de EuroGendFor. Elle est basée en Italie, à Vicence. Sa langue de travail est la langue des Parties mais, dans les faits, le Wall Street English."

Source : Le Grand Soir

FRANCE

Croissance : la France a-t-elle perdu une décennie ?

"L’Insee a dévoilé les résultats détaillés du PIB au troisième trimestre. La consommation et la variation des stocks sont les seuls moteurs de la croissance… [...] En cause ? Le poids trop important de la consommation des ménages, la faiblesse de l'investissement réalisé par les entreprises et la perte de vitesse des exportations, perte de vitesse que le gouvernement pensait alors pouvoir stopper. [...] Les maux de l'économie française ne datent pas d'hier. Tous les gouvernements qui se sont succédés depuis le début des années 2000 et notamment les 13 ministres de l'Economie qui se sont succédés depuis 2000 et leur cohorte de ministres délégués et de secrétaires d'Etat méritent tout autant d'être accusés de faiblesse crasse. Tous ont leur part de responsabilité dans la perte de vitesse de l'économie française et la dégradation de sa compétitivité, symbolisée par le creusement abyssal du déficit commercial."

Source : La Tribune

Autoroutes : l'Etat paie l'erreur de Dominique de Villepin

"Le coût de financement des autoroutes apparaît exorbitant pour l'Etat, aujourd'hui. C'est comme s'il avait emprunté à un taux d'intérêt de 7,8% par an. A comparer au taux actuel des emprunts d'Etat à 20 ans, soit 1,6%. Un coût lié à la privatisation des sociétés d'autoroute, décidée en 2006 par Dominique de Villepin. [...] Pour résumer, l'augmentation des péages a servi avant tout à rémunérer les actionnaires. [...] Un seul chiffre résume l'aberration actuelle : le système de concession actuel équivaut à l'hypothèse d'un financement des autoroutes (construction, entretien...) au taux annuel de 7,8%. A comparer au taux d'endettement sur les marchés financiers, pour l'Etat, qui est de 1,6% s'agissant des emprunts sur 20 ans ! [...] La question posée, in fine, est celle du pourquoi de la privatisation. Dominique de Villepin n'a-t-il pas sacrifié le long terme -des autoroutes rentables pour l'Etat, y compris sans dérive des tarifs-, au profit de recettes de privatisation à court terme. Au passage, les banquiers d'affaires ont eu droit à d'importantes commissions. Mais il n'est plus question, là, d'intérêt général."

Source : La Tribune

Livret A : la décollecte se poursuit

"Les détenteurs de ce produit d'épargne ont effectué davantage de retraits que de dépôts en novembre à hauteur de 1,25 milliard d'€uros. Cela s'explique par un mois difficile où les Français font face à des dépenses diverses, et par une rémunération historiquement basse. […] A moins d'un improbable retournement de situation, le produit d'épargne le plus répandu en France va terminer l'année dans le rouge. En effet, les détenteurs d'un Livret A ont effectué, pour le septième mois consécutif, davantage de retraits que de dépôts en novembre, à hauteur de 1,25 milliard d'€uros, selon des données publiées mardi par la Caisse des dépôts. Sur les onze premiers mois de l'année, la décollecte (la différence entre les retraits et les dépôts) s'est creusée pour s'établir en cumulé à 5,84 milliards d'€euros."

Source : La Tribune

GÉOPOLITIQUE

Poutine "surpris" que le commerce Russe profite aux États-Unis et non à l'Europe

"Le président russe a fait part de son "étonnement" après avoir divulgué les chiffres du commerce avec l'Union européenne et les Etats-Unis. Le président russe semble insinuer que les Américains profiteraient des sanctions infligées contre la Russie au détriment des Européens... Vladimir Poutine n'a pas boudé son plaisir ce lundi en envoyant une nouvelle "pique" aux Européens. Le président Russe a ainsi feint l'étonnement en annonçant que si le commerce entre la Russie et l'Union Européenne avait bien baissé sous l'effet des sanctions, celui avec les États-Unis avait au contraire augmenté. [...] Vladimir Poutine a indiqué que la situation continuait à se "dégrader" avec l'Allemagne, l'un de ses principaux partenaires en Europe. A l'inverse, les échanges commerciaux auraient augmenté de 7% entre la Russie et les Etats-Unis, selon le président russe. Les importations en provenance des Etats-Unis auraient même augmenté de 23%."

Source : La Tribune

Échec et Mat : le piège en or de Vladimir Poutine

"Très peu de gens comprennent ce que fait Poutine actuellement. Et presque personne ne comprend ce qu’il va faire dans les temps à venir. Tout aussi étrange que cela puisse paraître, mais d’ores et déjà, Poutine ne vend du pétrole et du gaz naturel russes qu’en échange d’or physique. Poutine ne le crie pas sur les toits. Et bien sûr, il accepte encore les dollars US comme moyen intermédiaire de paiement. Mais il échange illico tous ces dollars obtenus de la vente de pétrole et de gaz naturel pour de l’or physique! Afin de le comprendre, il suffit de regarder la dynamique de croissance des réserves en or de la Russie et de comparer ces données aux revenus d’échanges monétaires de la Fédération de Russie provenant de la vente de pétrole et de gaz naturel sur la même période."

Source : Global Relay Network via Le Cercle des Volontaires

Pourquoi la Russie ne va pas s’enfoncer dans la crise

"Avec la chute accélérée du prix du pétrole, les marchés ont paru anticiper un défaut de paiement. Toutefois, la Russie devrait pouvoir compter sur le soutien financier de la Chine. Il est ainsi peu probable que les événements récents conduisent le pays vers une crise profonde. par Pascal Nguyen, professeur de finance à la Neoma Business School. […] Avec le soutien discret de son voisin chinois, il est peu probable que la Russie ait de véritables soucis à se faire. Les Saoudiens n'ont également pas intérêt à maintenir le prix du baril artificiellement bas même si leurs couts de production sont les plus faibles au monde. On peut donc penser que le calme finira par revenir assez vite. Si c'est le cas, l'épisode n'aura servi qu'à conforter la suspicion que Moscou et Pékin entretiennent à l'égard de l'Occident en général, et de Washington en particulier. Quant au maître du Kremlin, sa position parait plus solide que jamais. Rien de mieux qu'une crise surmontée pour assoir une popularité qui dépasse déjà les 85%."

Source : La Tribune

Vu de Géorgie - Attention fascisme ! Une mise en garde au peuple ukrainien

"Par esprit de solidarité, et fort de leur expérience, les Géorgiens doivent alerter les Ukrainiens du danger que présente leur nouveau gouvernement, estime un journaliste géorgien, après la nomination à trois postes clés de ministres étrangers, notamment d'un membre de la présidence Saakachvili. "

Source : Courrier International

INEGALITES

Des chercheurs pointent une responsabilité du FMI dans l'épidémie d'Ebola

"Les exigences du Fonds monétaire international (FMI) en matière de rigueur budgétaire ont affaibli les systèmes de santé des pays africains les plus durement frappés par le virus Ebola. Elles ont aussi empêché une réponse coordonnées pour lutter contre l'épidémie, affirment des chercheurs du département de sociologie de l'Université de Cambridge, de l'Université d'Oxford et de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, dans un article publié lundi 22 décembre sur le site Internet de la revue The Lancet. Selon ces experts, les programmes de réformes exigés par l'organisation ont ralenti le développement de services de santé efficaces en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, épicentres du virus qui a fait plus de 7 370 morts en un an. Or, une des principales raisons de la rapidité de l'expansion de l'épidémie étant justement « la faiblesse des systèmes de santé dans la région », a souligné le principal auteur de l'étude, le sociologue de Cambridge, Alexander Kentikelenis.

Source : Al Huffington Post

MEDIATHÈQUE

La trilogie marseillaise de Marcel Pagnol

"Nicolas Pagnol, petit-fils de Marcel Pagnol et président de la société familiale CMF-MPC, fait aujourd'hui appel à vous pour financer la restauration de la trilogie marseillaise Marius, Fanny, César, de Marcel Pagnol. Chaque film nécessite un financement à hauteur de 50.000€. Une restauration patrimoniale à partir du négatif d'origine ainsi qu'une restauration numérique permettra à ces trois films d'être à nouveau projetés dans les salles de cinéma."

Source : Ulule

RÉFLEXION

Psychanalyse du réflexe de crédulité

"L’erreur à répétition de la grande majorité grégaire des humains sensibles de cette planète est ce réflexe inconscient, pavlovien, de recours systématique aux émotions face à n’importe quel événement porté à leur connaissance. La technique est simple et fait appel aux fondamentaux de l’ingénierie sociale et aux mécanismes de fabrication du consentement désormais célèbres grâce à Noam Chomsky et Edward Herman (La fabrication du consentement, Agone, 2008), mais aussi à Guy Debord et au mouvement situationniste avant eux. Citons les travaux de Walter Lippmann (Public opinion, 1922) et du neveu de Freud, Edward Bernays (Propaganda, 1928, traduction: Zones, 2007) dans les années 1920, sur l’ingénierie du consentement et la manipulation de l’opinion publique institutionnalisée, théories qui influenceront plus tard Joseph Goebbels et le régime nazi…"

Source : Cercle des Volontaires

VUES D’AILLEURS

Les Franciscains au bord de la faillite

"Les Franciscains se trouvent dans une situation financière particulièrement "grave" à la suite de malversations, a annoncé le supérieur de l'ordre, Michael Perry, dans une rare lettre ouverte appelant à la solidarité. Selon le magazine italien Panorama, des dizaines de millions d'euros ont été investis dans des sociétés suspectes qui font désormais l'objet en Suisse d'une enquête pour trafics illicites. Plusieurs journaux italiens évoquent en revanche les choix hasardeux de l'ordre, comme la disparition de millions d'euros dans la rénovation de l'hôtel "Il Cantico" à Rome, au luxe si éloigné des aspirations de François d'Assise."

Source : 7sur7

Le Qatar corrupteur du foot, ça se confirme

"Dans un entretien au magazine "France Football", Phaedra Almajid, l’ancienne responsable de la communication du comité de candidature Qatar-2022, livre de nouvelles révélations brûlantes sur l'attribution du mondial 2022 à Doha. Dans un long témoignage publié par le magazine France Football le 9 décembre, Phaedra Almajid, l’ancienne chargée de communication du comité de candidature du Qatar pour la coupe du monde 2022, raconte avoir vu des responsables qataris proposer de l'argent à trois dirigeants du football africain."

Source : Mondafrique

ÉCONOMIE

Perspectives mondiales pour 2015 : pétrole, Russie et Union Européenne

« En cette fin d’année, de nombreux analystes livrent leurs prévisions économiques globales pour 2015. Si l’exercice peut s’avérer périlleux, notamment en raison des fragilités des structures économiques et financières et des risques systémiques, particulièrement au sein du système bancaire européen, qui peuvent à tout instant entraîner l’économie mondiale dans une crise majeure sur le modèle de 2008, les tendances de fond observées durant l’année écoulée livrent les clés de scénarios plausibles pour l’année à venir. »

Source : Les moutons enragés

ÉTATS-UNIS

La responsabilité des États-Unis dans les massacres et la corruption au Mexique

"La crise provoquée par la tuerie de 43 étudiants montre à quel point le gouvernement de Peña Nieto est dysfonctionnel et corrompu. Cependant, Obama continue à l'appuyer pleinement. Les manifestants mexicains ne brûlent pas des drapeaux des États-Unis d’Amérique, mais ils le feront bientôt si les États-Unis ne modifient pas leur attitude vis-à-vis de leur voisin du Sud. Qu’ils l’admettent ou non, le président Barack Obama et le Congrès sont les responsables directs de la tragédie des 43 militants étudiants disparus et probablement massacrés dans l’État mexicain du Guerrero, et de la crise qui s’en est suivie"

Source : Le Grand Soir