[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Succès du premier week-end féministe national du NPA

féminisme

Brève publiée le 17 mai 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Crédit Photo: 
Le NPA en manifestation le 8 mars dernier à Paris. Photothèque Rouge / MILO

Le premier week-end féministe national du NPA s’est tenu les 8, 9 et 10 mai à Paris. Ouvert à touTEs les camarades et aux sympathisantEs, ce week-end avait vocation à permettre d’approfondir notre élaboration collective.

Ce premier week-end féministe national est inédit : ce format alternant plénières et ateliers, volontairement non décisionnel, nous a permis de nous rencontrer et d’échanger, quelles que soient nos positions et implantations. Les sujets les plus délicats étant traités en ateliers, les débats ont été plutôt constructifs, en termes d’éclaircissement des désaccords, mais aussi des points de convergence.

Construire un mouvement autonome
Les différents débats ont porté sur des thèmes historiques ou actuels : lien entre lutte de classes et oppression des femmes, les différents courants du mouvement féministe, les oppressions croisées, la place des alliés, l’intégration du féminisme dans notre activité politique, etc. Ils ont principalement tourné autour de la stratégie pour (re)construire un mouvement féministe autonome capable de peser dans le paysage politique et social.

Une participation importante
Plus de 75 personnes sont passées dans le week-end, avec entre un quart et la moitié de camarades hors région parisienne selon les débats. Un bémol : la très faible participation des camarades hommes (moins de 10, alors qu’ils représentent les deux tiers du parti). Enfin, les deux tiers des participantEs avaient moins de 35 ans, et un quart plus de 53 ans. La transmission des expériences a donc largement été mise en avant : l’objectif de favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de militantes est donc en cours d’accomplissement.

La 4e fête anticapitaliste au programme
L’insertion de la fête du NPA 75 dans le programme a raccourci le week-end. Deux éléments du programme étaient tout de même liés à nos thèmes de discussion : la projection-débat du film Pride avec un militant du LGSM (Lesbians and gays support the miners), et le débat sur la lutte contre les attaques racistes et liberticides.

Un bilan très positif, de nombreuses attentes
Le sentiment général est celui de la réelle utilité de ce rendez-vous et le souhait de le renouveler, avec des discussions plus axées sur la coordination de nos interventions. Pour cela, un recensement des investissements apparaît nécessaire, même si nous avons fait un premier pas ce week-end. Par ailleurs, un besoin important de diffusion d’information a été exprimé, notamment en dehors de la région parisienne.
Les introductions ont été enregistrées ; elles seront mises à disposition de l’ensemble du NPA. De manière générale, la mise en commun de matériel de formation et d’intervention, comme un 4 pages national, est nécessaire. Nous avons aussi eu l’occasion d’échanger sur le rôle de la CNIF et d’avancer sur une nouvelle structuration. 
Un week-end qui a donc permis de faire le pont entre élaboration théorique et besoins concrets d’intervention : à renouveler !

La commission nationale intervention féministe