[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Grève de la CGT à La Mède: Total met la raffinerie à l’arrêt

lutte-de-classe

Brève publiée le 14 juin 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

(afp) La direction a décidé de mettre la raffinerie Total de La Mède (Bouches-du-Rhône) à l’arrêt, en raison d’un mouvement de grève de la CGT qui ne permet plus de l’exploiter « en toute sécurité », a-t-on appris samedi auprès d’un porte-parole.

La CGT entend protester contre le projet de Total de supprimer 180 postes sur les 430 que compte le site et de le convertir à la production de biocarburants et veut négocier autour d’un projet alternatif qu’elle porte.

Selon la direction, le mouvement de grève est très minoritaire sur le site, mais il « ne permet plus d’exploiter les unités normalement et en toute sécurité », a précisé à l’AFP un porte-parole de Total. L’arrêt complet du site, « une procédure de sécurité tout à fait normale », prendra plusieurs jours, a-t-il ajouté.

Aucune perturbation de l’approvisionnement en carburant dans la région autour du site n’était à attendre au cours du week-end, ni la semaine prochaine, a aussi assuré ce porte-parole.

« La procédure sociale et les négociations sont en cours et se poursuivent normalement depuis le 19 avril et jusqu’à la mi-juillet », a-t-il poursuivi, précisant que ce dialogue continuait avec les syndicats FO, CFDT et CFE-CGC.

Le 16 avril, Total avait présenté son plan de restructuration de l’activité du raffinage aux syndicats lors d’un comité central d’entreprise (CCE).