[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Brésil: grève des employés de banque

    Brésil international

    Brève publiée le 7 octobre 2015

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    Le Figaro, 6 octobre 2015 :

    Les employés des banques publiques et privées du Brésil ont entamé mardi une grève illimitée pour revendiquer une hausse de 16% de leurs salaires, de meilleures conditions de travail et une plus forte participation aux bénéfices, a indiqué leur syndicat, la Confédération nationale des travailleurs de la branche financière (Contraf-CUT).

    Mardi, les agences bancaires du pays sont restées fermées et étaient couvertes d’affiches informant de la grève, comme à Rio notamment.

    Le syndicat a expliqué que la grève nationale a été votée jeudi après le rejet de la proposition du syndicat patronal (Fenaban) de leur octroyer une augmentation de 5,5% seulement.

    La Fédération brésilienne des banques (Febraban) a indiqué que les clients pourront faire des retraits, transferts et autres transactions par des « voies alternatives » comme les caisses électroniques, la banque en ligne, les applications sur portable, etc.

    L’année dernière, les employés de banques avaient fait grève du 30 septembre au 6 octobre, réclamant 12,5% de réajustement de salaire, pour suivre le rythme élevé de l’inflation. Ils y avaient mis fin après l’obtention d’une hausse de 8,5%.

    En 2014, les cinq principales banques du Brésil – trois privées, Unibanco, Bradesco, Santander, et deux publiques, Banco do Brasil et Caixa Economica Federal – ont enregistré des bénéfices de 60,3 milliards de réais (15,5 milliards de dollars au change actuel, alors que le réal a perdu 35% de sa valeur cette année face au billet vert). Ces bénéfices représentaient une hausse de 18,5% par rapport à 2013.