[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Résumé du 15è jour de grève des postiers de Neuilly (et du 92)

lutte-de-classe

Brève publiée le 14 novembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 15ème jour de grève des postiers de Neuilly (et du 92)

Reconduction de la grève dans 4 centres postaux dans le 92

Les  postiers de Neuilly avaient été rejoints dans leur mouvement de grève hier par les facteurs de plusieurs communes. La direction départementale a une nouvelle fois refusé ce matin de recevoir les grévistes des différents centres concernés. Face à ce refus de négocier, les facteurs de Clichy (taux de grève 80 %), Châtenay (taux de grève 90 %), Neuilly (taux de grève 80 %), Puteaux (60 %) ont reconduit le mouvement majoritairement, aisni que 30% des facteurs d'Asnières. Plus d'une centaine de postiers sont donc en grève reconductible.

Après avoir chacun dans leur bureau constaté le refus de discussions sérieuses de la part de leurs directeurs respectifs, les grévistes des différents bureaux ont convergé à Clichy. Une manifestation a eu lieu dans les rues de la ville jusqu'à la mairie avec des postiers des différents centres. Une délégation de postiers clichois ont été reçus par un représentant de la municipalité de Clichy : ils se battent eux aussi contre un projet de suppressions d’emplois et de délocalisation du bureau hors de la ville. C'est la première grève majoritaire reconductible à Clichy depuis 1999.

Le jugement concernant Neuilly a été rendu cet après-midi. Malgré l'évidente mauvaise foi de La Poste, le jugement rendu ne suspend pas la réorganisation de Neuilly. Est-ce que ce jugement permet à La Poste de respirer ? Pas le moins du monde. Ce jugement ne change rien au fond de la question, qui est le même que depuis le premier jour : une réorganisation qui n'est ni faite ni à faire, et qui est refusée par les facteurs. Et le rapport de forces construit aujourd'hui par les postiers de Neuily et plus largement du 92 leur donne une possibilité de peser sur le cours des choses ici et maintenant, pas dans un futur hypothétique. C'est désormais à La Poste de choisir : négocier dès maintenant ou déclencher une extension du conflit.

Soutenez les grévistes en envoyant un chèque à l'ordre de Sud Poste 92, 51 rue Jean Bonal, 92250 La Garenne Colombes (avec la mention “Solidarité grève” au dos)

Fête de solidarité avec les grévistes : ce soir à 19h30, 3 place du Général Leclerc à Levallois. Tout le monde est bienvenu (e) !

Pour avoir toutes les infos : FACEBOOK « Sudposte Hauts de seine »