[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

La CGT veut bloquer Le Havre le 9 mars

Khomri lutte-de-classe syndicalisme

Brève publiée le 4 mars 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/5215590/la-cgt-veut-bloquer-le-havre-le-9-mars-pour-denoncer-la-loi-el-khomri#.VtkzcPl_NBc

Social. Afin de dénoncer le projet de réforme du code du travail, plusieurs syndicats du Havre préparent un blocus le mercredi 9 mars.

Ils ne lui prêtent qu’un rôle de « rampe de lancement », mais devraient frapper fort, d’entrée. Laissant flotter le spectre des bouchons du 8 octobre au matin, une cinquantaine de syndicats CGT de la pointe de Caux a d’ores et déjà convenu de répondre à l’appel des trois unions locales du Havre, d’Harfleur et de Lillebonne. Bien décidés à peser de tout leur poids pour faire capoter le projet de loi sur le travail (ou loi El Khomri), ils bloqueront l’économie locale à peine le jour levé en coupant l’accès à la ville et à plusieurs secteurs de la zone industrialo-portuaire avant de se retrouver à la mi-journée à l’occasion d’un rassemblement massif dont le lieu n’a pas encore été défini. Pas de manifestation donc, mais une pagaille monstre en prévision.

« Retrait pur et simple »

Initialement programmé le jour de la présentation dudit projet, le report de deux semaines de celui-ci ne modifie en rien le plan d’action des organisations syndicales. « Certaines se donnent le temps de la réflexion, laissant le gouvernement modifier ce texte [la CFDT veut un rééquilibrage, ndlr]. Pour nous la question ne se pose même pas. C’est retrait pur et simple », indiquait hier Reynald Kubecki, cosecrétaire de l’union locale du Havre, au terme d’une assemblée générale permettant de définir les premiers contours de cette action. « Pierre Gattaz [le président du Medef, ndlr] a beau chercher, en long et en large, à expliquer ce texte pour le faire accepter, nous n’avons pas besoin de pédagogie. Que l’on parle de durée du travail, de modification du contrat et de bouleversement de la hiérarchie des normes, ce projet, merci, nous l’avons très bien compris. Il ne favorise en rien l’emploi, remet en cause des acquis. »

Une autre initiative devrait donc être programmée le 24 mars avant un appel national et interprofessionnel le 31 mars.

Concernant le 9 mars, les syndicats CGT du GPMH, des cheminots, des territoriaux, de la CIM, d’Aircelle ou encore du GHH ont d’ores et déjà appelé à respecter un mouvement de grève. Ceux de Sidel et des Dockers devraient se prononcer sous peu.

CHRISTOPHE FREBOU

LAVOISIER EN GRÈVE LE 8

Hier matin en assemblée générale, les enseignants du lycée professionnel Lavoisier ont déposé un préavis de grève portant sur la journée du mardi 8 mars afin de faire valoir leurs revendications auprès du Rectorat. Après plusieurs cas d’agressions dans l’établissement au cours de ces dernières semaines, les professeurs réclament davantage de moyens humains, notamment huit assistants d’éducation. Par solidarité, une majorité d’élèves ont décidé d’une « journée morte », refusant de regagner les cours. Opération qu’ils pourraient renouveler aujourd’hui.

RASSEMBLEMENT DE RETRAITÉS

Les collectifs CGT retraité(e) s de Fécamp, Harfleur, Le Havre, Lillebonne appellent à un rassemblement le jeudi 10 mars (10 h 30) au pied de la sous-préfecture afin d’exiger une amélioration de leur pouvoir d’achat par un rattrapage « immédiat » de 300 €/mois ou encore le rétablissement de la demi-part pour les veuves et veufs.

SIDEL : LE PSE VALIDÉ

Hier, le Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de l’usine Sidel, portant sur la suppression de 92 postes a été validé par la Direccte (Inspection du travail). Une signature permettant de lancer dans la foulée la phase des départs volontaires. Elle se prolongera durant deux mois.