[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Expression du Syndicat C.G.T. des Cheminots de Nîmes

    SNCF

    Brève publiée le 10 juin 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    Expression du Syndicat C.G.T. des Cheminots de Nîmes

    Nous sommes en grève reconductible depuis 10 jours contre la casse de notre règlementation RH0077 organisée main dans la main par la direction et le gouvernement. Avant le début du mouvement de grève, le 1er Juin, nous avions appelé à 8 autres journées de mobilisation pour contrecarrer les plans néfastes de nos dirigeants.

    L’adhésion massive des cheminots à nos revendications nous conforte dans notre démarche de lutte pour sauvegarder nos acquis et obtenir le RH 0077 minimum pour tous les cheminots, du public comme du privé.

    Malgré cela, des organisations syndicales irresponsables ont apposé leur signature à la convention collective nationale et à l’accord d’entreprise. N’hésitant pas à laisser notre entreprise publique de service public en pâture à la classe capitaliste et au moins disant social.

    L’accord d’entreprise comporte un article 49 ignoble, permettant à la direction de déroger à la règlementation sous prétexte de concurrence où « d’économies à faire » ! De nombreux reculs sont maintenus !

    La CCN est d’un niveau très bas, ce qui favoriserait le dumping social et le chantage à l’emploi !

    Nous rappelons qu’il s’agit pour nous d’un accord minoritaire qui ne représente en rien la volonté des cheminots. Le patronat tente de passer en force pour nous écraser et nous faire taire, à l’image des menaces de réquisitions !

    Dans nos journées de luttes, nous n’avons jamais perdu de vue la violence dont le gouvernement fait preuve envers les salariés et la C.G.T. L’utilisation du 49.3 pour imposer sa loi « travail », véritable loi du capital qui constitue une attaque sans précédent contre nos droits.

    Notre Confédération est lancée dans la bataille et nous y occuperons notre place pour être à l’offensive lors des journées de mobilisations à venir, comme le 14 Juin.

    Dans plusieurs secteurs d’activité, les salariés se mobilisent. Des préavis de grève sont déposés dans l’aérien, les bus, les éboueurs de Paris sont en grève reconductible… Nous devons tout mettre en œuvre pour que nos revendications soient entendues. Dans l’entreprise comme auprès du gouvernement !

    Ainsi, nous appelons toutes les assemblées générales à faire de même pour amplifier les mobilisations partout où cela est possible, afin d’obtenir :

    • Un accord de branche au niveau du RH0077 minimum pour tous les cheminots, public/privé.

    • L’ouverture de négociations salariales.

    • Le retrait de la loi travail.

    • Les 32 heures de travail hebdomadaire.

    • Un code du travail du XXIème siècle.

    Nîmes, le 10 Juin 2016