[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Grève des enquêteurs de l'insee

lutte-de-classe

Brève publiée le 16 avril 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

PARIS, 13 avr 2012 (AFP)

Les enquêteurs de l'Insee, en grève partielle depuis plusieurs mois pour obtenir de meilleures rémunérations dans le cadre de négociations sur leur statut, ont décidé de poursuivre leur mouvement, ont annoncé vendredi les syndicats.

Dans un communiqué commun, la CGT, CFDT, FO et SUD annoncent que "la grève continue et s'étend aux départements d'Outre-mer".

Les enquêteurs, qui sont environ un millier, effectuent notamment les enquêtes auprès des ménages pour calculer le taux de chômage, ou traitent les relevés de prix pour calculer l'indice des prix. Ce sont en grande majorité des femmes, qui sont rémunérées à la tâche.

L'Insee prépare une réforme pour en faire des contractuels de l'Etat, ce qui est à l'origine de leurs inquiétudes et du mouvement de grève national, qui touche toutes les catégories d'enquêteurs depuis début janvier.

Dans leur communiqué, les syndicats affirment que "la direction de l'Insee laisse la situation se détériorer en ne répondant pas" aux revendications salariales des salariés "concernant leur futur statut", les propositions actuelles étant "très proches du Smic".

Ils estiment que la direction "joue sur l'usure" d'un mouvement qui "concerne des précaires isolés sur tout le territoire".

Les syndicats disent que "l'indice des prix est fortement perturbé" en raison du mouvement et affirment que "les chiffres du chômage de juin seront perturbés".

De son côté, la direction de l'Insee, qui n'était pas joignable dans l'immédiat, rappelle régulièrement depuis le début du mouvement que l'Institut "vérifie, à chaque publication, la significativité et la fiabilité des statistiques".