[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    La Turquie lance une offensive contre Daech et les Kurdes en Syrie

    Kurdistan Syrie Turquie

    Brève publiée le 24 août 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    Par latribune.fr  |  24/08/2016, 12:06  |  357  mots

    Selon des sources militaires, des chars turcs ont pénétré en Syrie dans le cadre d'une offensive en direction de Djarablous, ville frontalière tenue par l'EI.

    Selon des sources militaires, des chars turcs ont pénétré en Syrie dans le cadre d'une offensive en direction de Djarablous, ville frontalière tenue par l'EI. (Crédits : Ihlas News Agency via REUTERS)

    Aidées de la coalition formée par les Etats-Unis pour combattre le mouvement djihadiste, les forces spéciales turques ont pour objectif de faire cesser les violences qui éclatent fréquemment à la frontière avec la Syrie.

    Les forces turques ont lancé mercredi matin une offensive contre Daech (acronyme arabe de l'autoproclamé État islamique) et les milices kurdes dans le nord de la Syrie, a confirmé le président Recep Tayyip Erdogan. L'objectif est de faire cesser les violences qui éclatent fréquemment à la frontière, a-t-il précisé.

    "A 04h00 ce matin, des opérations ont débuté dans le nord de la Syrie contre des groupes terroristes qui menacent constamment notre pays, tels que Daech et le PYD", a-t-il déclaré, évoquant le mouvement djihadiste et le parti kurde de l'Union démocratique.

    Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu s'est engagé lundi à éradiquer totalement l'EI des zones frontalières de la Syrie après l'attentat attribué à l'organisation djihadiste qui a fait 54 morts, dont 22 enfants, samedi à Gaziantep. Il a par ailleurs sommé les combattants kurdes, qui multiplient les victoires dans le nord de la Syrie, de se replier à l'est de l'Euphrate, faute de quoi la Turquie "fera le nécessaire".

    Tirs d'artillerie et raids de l'aviation

    Selon des sources militaires, des chars turcs ont pénétré en Syrie dans le cadre d'une offensive en direction de Djarablous, ville frontalière tenue par l'EI. L'opération a été précédée de tirs d'artillerie ainsi que de raids de l'aviation turque et de la coalition formée par les Etats-Unis. Un journaliste de Reuters sur place a noté la présence de six blindés du côté syrien de la frontière et fait état d'intenses bombardements.

    L'artillerie a visé 70 cibles et des raids aériens ont été menés contre une douzaine de positions de l'EI, tandis que des membres des forces spéciales passaient la frontière, précise-t-on de sources proche de l'armée.

    Des membres de l'Armée syrienne libre (ASL) qui se rassemblaient depuis plusieurs jours en Turquie avec le soutien d'Ankara dans l'optique d'une offensive à Djarablous ont également franchi la frontière dans le même secteur, a déclaré leur commandant, interrogé par Reuters. Une opération antiterroriste est par ailleurs en cours à Istanbul, selon l'agence de presse Dogan.

    (avec Reuters)