[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    L’annonce d’un soutien de Hollande à Macron vire à l’embrouillamini

    Hollande Macron

    Brève publiée le 15 janvier 2017

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/01/15/35003-20170115ARTFIG00071-l-annonce-d-un-soutien-de-hollande-a-macron-vire-a-l-embrouillamini.php

    Proche du président de la République, l'avocat Dominique Villemot a expliqué dansLeJDD que François Hollande «va probablement soutenir Macron». Une éventualité rapidement démentie.

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? François Hollande pourrait-il préférer Emmanuel Macron au futur vainqueur de la primaire socialiste? L'idée fait son chemin depuis qu'un certain nombre de proches du chef de l'Etat s'expriment en faveur de l'ancien ministre de l'Economie. Mais quid du président lui-même? Interrogé dimanche dans Le JDD, l'avocat Dominique Villemot, proche de François Hollande, a semblé préparer le terrain à une prochaine annonce. Il «va probablement soutenir Macron (...) Il se prononcera fin février ou début mars», affirme-t-il. «Je ne vois pas quel autre candidat il pourrait soutenir», complète Villemot.

    Une déclaration qui a particulièrement irrité l'Elysée. Auprès du Lab d'Europe 1, la présidence de la République indique que Dominique Villemot «ne parle pas avec l'aval de l'Élysée» et qu'il «n'est pas le porte-parole de la présidence». «Nous ne sommes pas en contact avec lui», ajoute le palais, estimant que Dominique Villemot raconte «n'importe quoi».

    Un démenti cinglant qui a contraint l'intéréssé à revenir sur ses propos, à la demande du chef de l'Etat. «Le JDD laisse entendre dans l'interview que je donne ce matin que le président m'aurait dit qu'il soutiendrait Emmanuel Macron. Je démens formellement», explique Me Villemot au Figaro.fr. «Tout ce qui est dit dans cette interview n'engage que moi et personne d'autre, et surtout pas le président. De plus, dans le texte que j'avais relu j'avais écrit “Je pense qu'il n'est pas exclu qu'il (le président) soutienne Macron” et non “Mais François Hollande va probablement soutenir Macron”», précise-t-il encore.

    Malgré ce rétropédalage, plusieurs signes montrent que le scénario d'un soutien de François Hollande à Emmanuel Macron n'est pas farfelu. Il suffit d'observer les choix des personnalités les plus proches du chef de l'Etat: Me Jean-Pierre Mignard, un intime, a lui aussi décidé de voter Macron à l'élection présidentielle. Ségolène Royal, pourrait, elle aussi, faire ce choix: «Une fois désigné le vainqueur de la primaire, je verrai en fonction de tout: de l'ambiance, du niveau de la primaire, de ce qui se passe, de ce qui se dit. Je n'ai aucune contrainte. Je ferai ce qui me semble le plus utile à la victoire de la gauche. Je sais que ma parole a du poids. J'utiliserai cette capacité pour aider celui qui sera en meilleure posture pour rassembler», a lancé la ministre de l'Environnement au JDD.

    Par ailleurs, retenu par des déplacements à l'étranger, François Hollande ne votera pas à la primaire du PS...