[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Louis Althusser, un marxiste imaginaire

Althusser

Brève publiée le 17 août 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

« Raymond Aron avait raison, je lui donne maintenant raison : nous avons fabriqué, du moins en philosophie, du « marxisme imaginaire », une belle et bonne philosophie, avec quoi on peut aider à penser la pensée de Marx et le réel, mais qui présentait ce petit inconvénient d’être elle aussi absente de Marx. » - Louis Althusser -

Louis Althusser

Louis Althusser•

Par Adila Benedjaïzou. Réalisation : Anne Perez-Franchini. Attachée de production : Claire Poinsignon.

Un caïman. A l’école normale Supérieure, c’est le nom qu’on donne au professeur qui prépare les élèves aux concours de l’agrégation. Louis Althusser qui aura cette seule fonction durant toute sa vie professionnelle, l’élargit et la déploie jusqu’à devenir l’un des artisans de la révolution intellectuelle qui a lieu en France dans les années 60. Pionnier du structuralisme et de la psychanalyse, préparateur à l’agrégation de philosophie, il a pour élèves Pierre Macherey, Alain Badiou, Etienne Balibar, Yves Duroux, Jacques Rancière, Robert Linhart, Jacques-Alain Miller, Régis Debray…

Surtout, Louis Althusser est un philosophe marxiste, sans doute même LE philosophe marxiste. Faire de la philosophie en politique, faire de la politique en philosophe, ce sont les deux obsessions de Louis Althusser qui doit en outre lutter contre la maladie mentale qui lui fait faire très régulièrement des séjours en institution psychiatrique.

Au sein du Parti Communiste, il n’abandonne jamais sa posture critique, depuis « l’antihumanisme théorique » qui l’oppose aux philosophes officiels du Parti dans les années 60, jusqu’à sa campagne contre l’abandon de la dictature du prolétariat en 1978.

Tout en dirigeant la collection Théorie chez Maspéro, où il publie nombre d’ouvrages de ses élèves, le caïman publie lui-même très peu mais forge dans de courts articles les concepts d’une philosophie qui « ne se borne pas à décrire le réel mais à le modifier », comme les Appareils Idéologiques d’Etat , ou le matérialisme aléatoire .

Althusser philosophe, Althusser politique et Althusser psychotique tour à tour se côtoient, s’affrontent, et fusionnent. Même si « Lelouis » essaye, sa vie durant, de les compartimenter dans les cercles clos et protecteurs de « L’Ecole », du « Parti » et de « l’Hôpital ».

Ce système vole en éclat un jour de 1980, où, au cours d’une crise maniaque, il étrangle sa femme dans leur appartement de l’Ecole Normale Supérieure. Discrédité par le meurtre, autant que par l’effondrement inexorable du bloc de l’Est, Louis Althusser disparaît du paysage politique français en même temps que l’utopie communiste.

Ce n’est qu’après sa mort, qui a lieu en 1990, au moment où une nouvelle critique du capitalisme, lavée des crimes du communisme, est possible, que les idées d’Althusser trouvent une vie nouvelle.

Avec :

Yves Duroux : philosophe, ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure.

Jean-Pierre Lefebvre : professeur émérite de littérature allemande à l’Ecole Normale Supérieure.

G.M. Goshgarian : traducteur en anglais de plusieurs ouvrages de Louis Althusser, dont Louis Althusser, philosophy of the encounter , éditions Verso.

Stella Magliani-Belkacem : éditrice aux éditions La fabrique et directrice éditoriale de la revue en ligne Période.

Félix Boggio Éwanjé-Épée : doctorant en sciences économiques au Centre d'économie Paris-Nord et rédacteur en chef de la revue Période .

Frédéric Monferrand : doctorant en philosophie à l'Université Paris Ouest Nanterre et membre du comité éditorial de la revue Période .

Archives sonores :

Enregistrement privé de Louis Althusser, archives Institut Mémoire des Editions Contemporaines.

Enregistrements des séminaires « Lire le Capital » et « Sur la psychanalyse », archives Institut Mémoire des Editions Contemporaines.

Textes lus :

"Louis Althusser : entretien avec Waldeck Rochet", in Aragon et le Comité central d’Argenteuil, annales de la société des Amis de Louis Aragon et Elsa Triolet.

Louis Althusser : "Lettre à Maurizio Malamud", in Sur la philosophie , NRF.

Films :

La Chinoise , Jean-Luc Godard

Luttes en Italie , Jean-Luc Godard

Voir toutes les vidéos