[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Norvège : la grève des employés du pétrole se poursuit

lutte-de-classe

Brève publiée le 9 juillet 2012

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

OSLO, 08 juil 2012 (AFP) - La grève des employés du pétrole en Norvège qui menace la quasi-totalité de la production d'hydrocarbures du pays se poursuivait dimanche, les parties n'étant pas parvenues à un accord malgré treize heures de négociations, annonce l'organisation patronale OLF dans un communiqué.

"Après treize heures de médiation dans les locaux du Médiateur national, ce dernier n'a pu trouver de bases à une proposition écrite (de compromis) que les deux parties seraient susceptibles d'accepter", écrit l'OLF en précisant que le ministre du Travail Hanne Bjurstroem avait "appelé les parties à un nouveau round de négociations".

"La grève en est à son 15e jour et les pertes sont de 2,9 milliards de couronnes (385,7 millions d'euros)", précise l'OLF qui, pour contrer le mouvement social, a annoncé un "lock-out", une grève patronale, à partir de lundi à minuit.

Pour le géant pétrolier norvégien Statoil, ce lock-out signifiera l'arrêt de la production, soit une perte quotidienne de 1,2 million de barils de pétrole, et coûtera 520 millions de couronnes norvégiennes (69 millions d'euros) par jour.

Plus de 700 employés du pétrole, membres des syndicats Industri Energi et SAFE, sont en grève depuis le 24 juin pour obtenir du patronat qu'il revienne sur sa décision de ne pas accorder de régime spécial aux employés qui souhaitent prendre leur retraite à 62 ans, soit trois ans avant l'âge légal de la retraite dans leur secteur professionnel et cinq ans avant l'âge légal de la retraite en Norvège.

"Les employés du pétrole ont un revenu moyen annuel de 1 million de couronnes (133 000 euros) et un âge de départ à la retraite de 65 ans. Ils sont déjà gagnants en termes de retraites. Et malgré cela, ils ont choisi d'utiliser leur pouvoir afin d'améliorer encore leurs conditions", regrette le négociateur pour l'OLF, Jan Hodneland, dans le communiqué de dimanche.

La Norvège est le huitième plus gros exportateur de pétrole au monde et le deuxième exportateur de gaz.

La grève coûte environ 200 millions de couronnes (26,6 millions d'euros)par jour, selon des chiffres de l'OLF.

En 2004, la dernière grève des employés du pétrole en Norvège avait duré une semaine et n'avait cessé qu'après l'intervention du gouvernement.