[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Le Pen reçue discrètement par Édouard Philippe à Matignon

fn

Brève publiée le 11 janvier 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.anti-k.org/2018/01/10/marine-pen-recue-discretement-edouard-philippe-a-matignon/

Info L’Express. La présidente du FN avait demandé rendez-vous au Premier ministre pour évoquer ses problèmes bancaires. Elle l’a vu le 19 décembre.

Le 22 novembre, Marine Le Pen est reçue par Emmanuel Macron. Le 29 novembre, elle est dans le bureau d’Edouard Philippe. Thème abordé lors de ces rencontres, organisées avec tous les dirigeants de parti: la réforme du mode de scrutin des élections européennes. Mais à chaque fois, la présidente du Front national saisit ses interlocuteurs de ses problèmes bancaires, après que le compte de son parti eut été fermé. Au Premier ministre, elle demande même un autre rendez-vous.

« Nous avons exposé nos griefs »

Marine Le Pen obtient satisfaction. Le 19 décembre, elle est de nouveau accueillie, en toute discrétion cette fois, par le chef du gouvernement -Matignon confirme à L’Express le rendez-vous, qui ne figurait pas sur l’agenda officiel. Elle est accompagnée par Wallerand de Saint Just, trésorier du FN. « Le rendez-vous a été professionnel, indique ce dernier. Nous avons été reçus, ce qui est un premier point positif, et nous avons exposé nos griefs, qui ont été bien compris. »

Le Front national a saisi la Banque de France et obtenu deux comptes sur le régime du droit au compte, l’un pour le parti, l’autre pour le mandataire financier du FN. Il attend maintenant les résultats de la mission confiée à l’inspection des finances sur le financement des campagnes et espère toujours que la banque de la démocratie, promise par le candidat Macron, finira par voir le jour, même si le projet ne cesse d’être repoussé.